Télégrammes : Elon Musk se méfie de l’IA, Fall et Automn pour le prochain Windows 10, Sécurité renforcée pour les connexions Google

AppsAuthentificationBusiness IntelligenceData & StockageMobilitéOSPolitique de sécuritéPoste de travailRégulationsSécuritéSmartphones

En attendant de connaître l’importance du coup de rabot que vont subir les collectivités territoriales, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Elon Musk veut encadrer l’IA. Une nouvelle fois, le milliardaire Elon Musk, à la tête de l’entreprise spatiale SpaceX et du constructeur automobile Tesla, étale son inquiétude face à l’intelligence artificielle (IA). S’exprimant devant un groupe de gouverneurs de différents Etats américains, l’homme d’affaires, qui rêve pourtant de nous faire monter dans des véhicules autonomes, a appelé les élus à réfléchir à un encadrement de l’IA qu’il voit comme « un risque fondamental pour l’existence de la civilisation humaine ». Pour Musk, l’urgence est d’accélérer la prise de conscience des dernières avancées de la discipline. « Car, une fois que ce sera fait, les gens seront extrêmement effrayés, comme ils doivent l’être. » L’ancien de PayPal imagine notamment des scénarios où des IA déclenchent une guerre via la publication de fake news, le détournement d’adresses e-mail ou la diffusion de faux communiqués de presse. Musk, pourtant peu favorable aux régulations à priori, réclame cette fois une exception, estimant qu’attendre de découvrir les effets pervers de l’IA serait prendre le risque de réagir trop tard.

Deux appellations pour le prochain Windows 10. La prochaine version majeure de Windows 10 est attendue à l’automne prochain. Jusqu’alors, Microsoft baptisait cette nouvelle édition « Fall Creators Update ». Mais si, aux yeux des nord-américains, le terme « Fall » désigne bien l’automne (en référence à la chute de feuilles), il se pourrait qu’il soit mal compris dans le reste des pays occidentaux, y compris au Royaume-Uni, qui pourraient n’y voir qu’une évocation de chute, indépendamment de la référence saisonnière. Un risque de (mauvaise) interprétation que ne veut pas prendre Microsoft qui commence à renommer la prochaine édition en Automn Creators Update, comme on peut le voir sur son site anglais. Une modification qui, pour l’heure, ne s’applique pas en France si l’on en croit cette page. Le plus simple, pour éviter toute confusion, aurait encore été de conserver le nom de code Redstone 3, destiné aux bêta-testeurs. Trop simple ?

Google renforce la sécurité de ses connexions. Google commence cette semaine à changer sa méthode de double vérification pour valider la connexion d’un utilisateur à son compte depuis un autre périphérique que celui habituellement utilisé. Mountain View va troquer l’envoi d’un code par SMS, code à saisir dans la fenêtre de connexion pour valider cette dernière, contre une fenêtre applicative depuis l’environnement Android ou iOS (à condition de disposer de l’application Google Search). L’écran indique alors l’heure, le lieu et le terminal utilisé pour la tentative de connexion. Fort de ces informations, l’utilisateur valide la connexion ou la refuse en signalant ainsi une tentative d’intrusion. Ce nouveau système s’appuie sur les données Internet et non plus sur le réseau GSM parfois indisponible. Une méthode qui vise à éviter les tentatives de phishing plus faciles à opérer sur un message texte que depuis une connexion mobile chiffrée, considère Google. Les utilisateurs qui ont validé la double validation devraient donc prochainement être invités à utiliser la nouvelle interface de vérification.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur