Réalité virtuelle et 10 nm débarquent chez ARM

ComposantsPoste de travail
ARM Cortex-A12
4 1 Donnez votre avis

Le 10 nm arrive chez ARM, qui lève le voile sur le cœur de processeur Cortex-A73 et le GPU Mali-G71, suffisamment puissant pour des applications d’AR et de VR.

ARM veut surfer sur la vague des nouveaux usages que sont la réalité virtuelle (VR, virtual reality) et la réalité augmentée (AR, augmented reality) avec de nouvelles solutions de haut de gamme. Des offres qui misent sur une gravure en 10 nm FinFET et devraient trouver de premiers débouchés dans le monde des smartphones courant 2017.

La firme britannique présente tout d’abord le cœur de processeur Cortex-A73. Une solution 64 bits en ARMv8-A, qui pourra fonctionner jusqu’à 2,8 GHz, avec des configurations à 4 cœurs boostées par un maximum de 8 Mo de mémoire cache.

La puissance de cette solution se veut 30 % supérieure à celle de puces Cortex-A72, avec une efficacité énergétique 30 % meilleure. Une double évolution logique apportée par le 10 nm FinFET. Des acteurs comme HiSilicon, Marvell et Mediatek ont d’ores et déjà pris une licence pour le Cortex-A73.

Un GPU surpuissant

L’autre volet de cette annonce est le GPU Mali-G71. Il se veut 50 % plus performant que le haut de gamme actuel d’ARM, tout en proposant une efficacité énergétique 20 % meilleure.

Une puissance qui devrait propulser cette offre dans le monde des applications AR et VR. Chose d’autant plus vraie que le support Vulkan, API 3D de nouvelle génération, est présent. HiSilicon, MediaTek et Samsung Electronics sont sur les rangs pour proposer le Mali-G71 au sein de leurs SoC premiums.

À lire aussi :
ARM et TSMC testent avec succès des puces 64 bits gravées en 10 nm
4,1 milliards de composants ARM vendus au premier trimestre
Huawei prépare son offensive dans les serveurs ARM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur