Red Hat met les conteneurs au cœur du PaaS OpenShift Enterprise

CloudDéveloppeursDSILogicielsOpen SourcePAASProjetsVirtualisation
Paul Cormier
3 11 Donnez votre avis

Red Hat lance une plate-forme d’entreprise dédiée spécifiquement au monde des conteneurs. L’éditeur propose également une nouvelle version de son PaaS OpenShift Enterprise, avec support des conteneurs.

« Linux a gagné dans le monde des datacenters », expliquait mercredi matin Paul Cormier, président produits et technologies de Red Hat, dans le cadre du Red Hat Summit 2015 de Boston. Toutefois, Linux ne doit pas se reposer sur ses lauriers, de nouveaux défis l’attendant.

Après les OS avec RHEL, la virtualisation avec RHEV et le Cloud avec RHEL OpenStack Platform, Red Hat met aujourd’hui le paquet sur les conteneurs. La société a rejoint l’Open Container Project présenté en début de semaine. Cette initiative vise à proposer un format commun pour les conteneurs (voir à ce propos l’article « Conteneurs : un format unique pour réconcilier Docker et CoreOS »).

Deux nouveaux produits sont également lancés. Red Hat Atomic Enterprise Platform est une solution permettant de proposer des conteneurs aux entreprises. Elle s’appuie au choix sur l’OS Red Hat Enterprise Linux Atomic Host ou Red Hat Enterprise Linux 7, des API de gestion des conteneurs, ainsi que des outils d’administration et d’orchestration. Red Hat Atomic Enterprise Platform utilise Docker pour les conteneurs et Kubernetes pour leur gestion.

Un PaaS prêt pour les conteneurs

OpenShift Enterprise 3 propose lui aussi le support des conteneurs (toujours sur base RHEL 7 ou RHEL Atomic Host). Ceci passe par l’intégration des mêmes technologies que celles utilisées au sein de Red Hat Atomic Enterprise Platform. Pour rappel, OpenShift Enterprise est une solution PaaS on-premise, dédiée principalement aux Cloud privés des entreprises.

Pourquoi cette déferlante des conteneurs au sein des offres Red Hat ? « Ce n’est pas une technologie nouvelle, explique Paul Cormier, mais un véhicule idéal pour porter les applications dans le Cloud ». Les conteneurs peuvent en effet être indifféremment déployés sur des serveurs physiques ou virtuels, ou en mode Cloud, public via OpenShift Online, ou privé, au travers d’OpenShift Enterprise.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Red Hat
Red Hat se veut le catalyseur du monde Open Source
Apps mobiles pro : Samsung et Red Hat partent à l’assaut d’IBM et Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur