Stockage Flash : Toshiba et Western Digital visent les 64 Go par composant

ComposantsData & StockagePoste de travailStockage
Toshiba BiCS3
2 2 Donnez votre avis

La mémoire BiCS3 mise au point par Toshiba et Western Digital permet de proposer des composants de 32 Go. Les 64 Go sont d’ores et déjà en ligne de mire.

Western Digital et Toshiba se sont associés pour mettre au point des composants Flash NAND BiCS3 d’une capacité inédite de 256 gigabits (32 Go). À cet effet, une nouvelle technique de fabrication 3D à 64 couches est utilisée, contre 48 couches précédemment.

Cette montée en gamme permet d’offrir des composants d’une capacité 40 % supérieure, assure Toshiba, avec en ligne de mire des puces de 512 gigabits (64 Go).

Des échantillons de composants BiCS3 seront livrés aux constructeurs dès ce trimestre. Pour la production de masse il faudra toutefois attendre le quatrième trimestre 2016. Les livraisons « dans des quantités significatives » sont programmées pour le premier semestre 2017.

Des composants TLC

Ces composants plus denses permettront d’améliorer la capacité des modules eMMC des smartphones et tablettes, et des cartes mémoire. Voire des unités de stockage Flash compactes, comme les SSD M.2. Leur impact sur le marché devrait être moins marqué dans le secteur des SSD 2,5 pouces, présentant un volume plus important.

Pensés pour être avant tout économiques, ces composants utilisent le mode TLC, soit 3 bits par cellule. Contre 2 bits par cellule pour les offres MLC, plus endurantes. Ceci les disqualifie en partie dans les datacenters, où il faudra éviter de les utiliser dans des scénarios d’écritures intensives, pour les réserver au stockage de données tièdes.

À lire aussi :
Toshiba booste la vitesse et réduit la consommation des puces flash Nand
Raspberry Pi : le PiDrive de Western Digital accessible en France
Avec la mémoire PCM, IBM veut révolutionner le stockage

Crédit photo : ©

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur