Télégrammes : Apple et Nokia font la paix, Windows 10 Government China, Moratoire demandé sur contrat Open Bar à la Défense, Huawei se lance dans le PC

BureautiqueEditeurs de logicielsLogicielsMobilitéOSPCPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsRégulationsSecteur PublicSécuritéSurveillance

Alors que le Royaume-Uni pleure ses enfants tués lors d’un concert et son James Bond anobli, il doit rester un peu d’humanité pour lire les télégrammes du soir.

Apple et Nokia font la paix. Dans la guerre des brevets, Apple a toujours du mal à signer des accords et passe souvent par la case contentieuse. Nokia n’échappe pas à cette règle et depuis 2011 cherche à renégocier un accord avec la firme de Cupertino. Après une plainte déposée par Nokia sur la violation de 32 brevets, Apple vient de signer un accord avec la firme finlandaise sur une durée de 5 ans. Elle va recevoir un «paiement d’avance en numéraire» puis «des revenus supplémentaires au cours de la période couvrant cet accord». Si le montant de l’accord n’a pas été rendu public, dans ses résultats trimestriels publiés en octobre 2016, Nokia alertait sur l’extinction d’accords de licences pour 150 millions d’euros.

Windows 10 Government China sorti. La famille de Windows 10 vient de s’enrichir d’une nouvelle itération ; celle dédiée au gouvernement chinois. Il s’agit d’un dérivé de la version Enteprise de l’OS, créé en partenariat avec les autorités chinoises pendant 2 ans. Au centre des débats, il y a eu les fonctions de sécurité et le contrôle des données, car cette version de Windows 10 à vocation à être déployée au sein des administrations chinoises.  Dans le communiqué, on peut lire que l’OS a supprimé des fonctionnalités comme OneDrive pour les fonctionnaires, exit aussi la gestion de la télémétrie et des updates. Enfin, le gouvernement peut utiliser sa propre solution de chiffrement. Microsoft a précisé que 3 clients ont déjà signé pour migrer sur Windows 10 Government China. Il s’agit de China Customs, la ville de Shanghai et Westone Information Technology. Lenovo a également annoncé son intention de préinstaller l’OS sur certains PC.

Contrat Open Bar à la Défense : une sénatrice demande un moratoire. Suite aux informations parues en fin de semaine dernière – et relayées dans nos colonnes -, une sénatrice LR, Joëlle Garriaud-Maylam, demande un moratoire sur la reconduction du contrat unissant le ministère des Armées (auparavant le ministère de la Défense) à Microsoft. Signé en 2009, et reconduit une première fois en 2013, ce contrat doit être renouvelé le 25 mai, selon Marianne. D’une valeur de 120 millions d’euros, ce marché passé avec Microsoft Irlande a déjà soulevé bien des polémiques, en raison notamment de l’absence de mise en concurrence et des questions qu’il soulève en matière de souveraineté nationale. En particulier quelques jours après que les effets de la mono-culture Microsoft ont montré leurs effets dévastateurs avec le ransomware WannaCry. Déjà à l’origine d’une question parlementaire sur le sujet en 2016, Joëlle Garriaud-Maylam en appelle donc à la ministre des Armées Sylvie Goulard et au Président Emmanuel Macron, leur demandant de suspendre les négociations avec le premier éditeur mondial afin de prendre le temps de réexaminer ce contrat. « Alors qu’Emmanuel Macron a fait de la moralisation de la vie publique et de la transparence un fer de lance pour son mandat, il a aujourd’hui une occasion en or de traduire ses promesses en actes », écrit la sénatrice.

Huawei se lance sur le marché du PC. Après les serveurs, les téléphones et les montres, les PC. A l’occasion de sa conférence berlinoise, Huawei a présenté trois nouvelles lignes de notebooks, confirmant la volonté du constructeur chinois de s’installer durablement sur le marché du PC : un PC portable de 15,6 pouces, une tablette deux-en-un et un ultra-portable de 13 pouces. Huawei avait déjà montré son appétence pour le marché du PC avec la présentation, début 2016, de la tablette MateBook sous Windows 10 équipée d’un clavier et stylet. Une approche en douceur qui a visiblement convaincu le géant chinois d’aller plus loin dans sa stratégie en s’installant sur un marché qui se contracte depuis des années. Une chose est sûre, Lenovo, Dell, HP, Acer et autre Asus doivent désormais compter avec un nouveau concurrent de taille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur