Télégrammes : Windows 10 le 17 octobre ?, La 5G à Berlin, Avaya hors faillite en fin d’année

Gestion des réseauxJuridiqueOperateursOSPoste de travailProjetsRégulationsRéseaux

Au Mexique ou à la frontière hongro-serbe, aucun mur n’arrêtera jamais les télégrammes du soir.

Windows 10 le 17 octobre ? Windows 10 Fall Creators Update pourrait bien être livré le 17 octobre prochain. C’est Lenovo qui a vendu la mèche, par accident, en affichant une page de son prochain PC, le Miix 520 équipé de Fall Creators Update, disponible pour le 17 octobre. Page supprimée depuis. Le nouveau Windows 10 est une évolution majeure avec notamment l’introduction de l’intelligence artificielle pour combattre les malwares, de nouvelles fonctionnalités de Cortana et la reconnaissance scripturale. Le 17 octobre reste néanmoins une date purement spéculative jusqu’à ce que Microsoft finalise les dernières corrections du système aujourd’hui en beta.

La 5G fait ses premiers pas européens à Berlin. Deutsche Telekom et Huawei ont lancé un réseau pre-5G au centre de Berlin. Les technologies utilisées s’appuient sur les standards non-standalone New Radio, à savoir un système qui s’appuie sur un cœur de réseau LTE (4G) par opposition au 5G NR qui spécifie la version 3GPP de la « pure » 5G. Selon les deux acteurs, les connexions peuvent atteindre les 2 Gbit/s de débit à partir d’une la bande de fréquence 3 700 MHz. « Avec cette réalisation grandeur nature, Deutsche Telekom franchit sa première étape importante vers le lancement du réseau 5G, a commenté Bruno Jacobfeuerborn, le CTO de l’opérateur. Lorsque la norme [5G NR] sera finalisée, nous l’expérimentons en 2018 pour préparer le terrain pour un déploiement plus large de sites commerciaux et fournir les terminaux pour le marché de masse à mesure qu’ils sont disponibles. » Les offres commerciales 5G sont globalement attendues pour 2020.

Avaya sortirait du Chapitre 11 pour la fin de l’année. Avaya va pouvoir continuer à construire son avenir. La cour des faillites aux Etats-Unis a approuvé, le 25 août, le plan de restructuration proposé par l’équipementier américain. Rappelons que, pour sortir d’une dette de 6 milliards de dollars, Avaya s’est mis sous protection du Chapitre 11 américain en début d’année. L’entreprise se déleste de son activité matérielle (notamment auprès d’Extreme Networls) pour se concentrer sur l’offre logicielle et les services. Dans son plan, l’entreprise propose de réduire sa dette à 3 milliards et faire financer le reste par ses nouveaux créanciers actionnaires. La cour a également approuvé le 15 novembre comme audience de la société pour confirmer le plan. Si c’est le cas, comme Avaya l’espère, l’entreprise devrait sortir du chapitre 11 et poursuivre, plus sereinement, son activité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur