UP Core, un concurrent de Raspberry Pi accueillant Windows 10

ComposantsPoste de travail

Aaeon a fait le choix d’un processeur Intel au lieu de ARM pour sa UP Core afin d’y accueillir Windows 10, Android ou Linux.

En introduisant en 2012 un nouveau format de carte mère à coût très économique, la fondation Raspberry Pi a émulé le marché. Et nombre de concurrents ont émergés sur ce secteur prometteur comme Tinker Board d’Asus, Banana Pi, NanoPi Neo de Friendly ARM, Orange Pi, 96Boards ou BeagleBoard. Aujourd’hui, un nouveau venu a décidé de tenter sa chance dans le monde des micro cartes mères : UP Core.

Windows, Linux, Android

Proposé par Aaeon Europe, la UP Core se distingue de la plupart de ses concurrents par l’intégration d’un processeur Intel, le quadri-cœur 64 bits Atom x5-Z8350 (1,92 GHz avec 2 Mo de cache) en l’occurrence, en lieu et place des habituels composants ARM. Ce qui ouvre à la carte le support de Windows 10 tout autant que la plupart des distributions Linux (à commencer par Ubuntu) et Android 6.0 (Marshmallow). Le calcul graphique est assuré par une puce Intel également, la HD 400 Graphics (qui supporte DirectX 11.1/12, Open GL 4.2, Open CL 1.2, H.264, VP8, HEVC). La carte est proposée en configuration 1, 2 ou 4 Go de RAM et 16, 32 ou 64 Go de stockage flash eMMC (voire sur la capture ci-dessous).

Upcore spec

A raison de 56,50 x 66 mm, les dimensions de la carte sont relativement standard dans ce type d’offres. On y trouve deux connecteurs USB 2.0 et un USB 3.0, une interface HDMI et deux pour les appareils photo/caméra (MIPI-CSI), du Wifi (802.11 b/g/n) 2,4 GHz (mais pas de ab pour le 5 GHz) et Bluetooth 4.0, et une alimentation jack 5 V. Des caractéristiques sommes toutes classiques.

Cartes d’extensions

Upcore pileA la différence que la UP Core accueille un connecteur 100 broches qui permettra d’ajouter des cartes d’extension empilables les unes sur les autres pour augmenter les capacités initiales. Deux cartes d’extensions sont aujourd’hui proposées : la BRKH01 qui propose des interfaces Ethernet (RJ45), USB et SD Card; et la BRLH01 moins rapide pour l’interface RS-232 (port série). De quoi proposer un système complet pour opérer Windows 10 et construire un PC à peu de frais mais aussi l’utiliser dans nombre d’applications tels que les drones, la robotique, la maison connectée et plus généralement l’Internet des objets (IoT).

[Lire aussi notre dossier : Le Raspberry Pi et 7 concurrents en héritiers de la révolution ARM]

Le prix de l’UP Core démarre à 69 euros pour la version 1 Go de RAM/16 Go de stockage puis 95 euros (2/32 Go) et 129 euros (4/64 Go). L’offre est disponible sur la plate-forme de financement participatif Kickstarter. Les cartes seront livrées en août prochain mais le projet rencontre déjà un fort succès. Alors que Aaeon espérait 10 000 euros avant le 1er juillet pour lancer le projet, l’entreprise néerlandaise en a déjà récolté plus de 37 000 euros auprès de 255 contributeurs. Un début prometteur.


Lire également
Utiliser un Raspberry Pi pour détecter les IMSI Catchers
Google et MagPi transforment le Raspberry Pi en assistant vocal
Cortana arrive sur Raspberry Pi 3 avec Windows 10 IoT Core Creators Update


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur