Yahoo Mail part en guerre contre les bloqueurs de publicités

CollaborationLogicielsPolitique de sécuritéSécurité
4 7 Donnez votre avis

Les internautes américains ne peuvent plus utiliser de bloqueur de publicité lors de l’accès à Yahoo Mail. Le coup de grâce pour ce webmail ?

La tension monte d’un cran entre les utilisateurs de bloqueurs de publicités et les éditeurs de sites web. Yahoo a en effet récemment décidé de mettre AdBlock Plus à la porte. Une information dévoilée par un utilisateur, et confirmée depuis par d’autres sources.

Un message laconique demandant aux utilisateurs de désactiver AdBlock Plus pour accéder au webmail de Yahoo est affiché par la société. Cette limitation n’a été constatée que sur le portail américain de la firme, et a été rapidement contournée via l’ajout d’une nouvelle règle dans le moteur d’AdBlock.

Il est donc probable que le bloqueur de ‘bloqueur de publicités’ de Yahoo n’arrive jamais à prouver son efficacité, puisque celui-ci sera prochainement stoppé (par un bloqueur de ‘bloqueur de bloqueur de publicité’, donc) via le jeu de règles standard utilisé par AdBlock Plus et ses congénères.

Jeu du chat et de la souris

Une véritable bataille est engagée entre les internautes et les éditeurs de sites web. Les premiers veulent protéger leur tranquillité, alors que les seconds veulent assurer leur survie.

À ce jour, seul l’Electronic Frontier Foundation a émis une proposition qui pourrait mettre tout le monde d’accord, en n’éliminant des pages web que les publicités traquant les internautes et leurs données de navigation (voir à ce propos l’article « L’EFF veut refonder le do-not-track, pour sauver la publicité en ligne »).

Toutefois, les éditeurs, dont nombre sont au dernier stade avant la mort clinique, se montrent aujourd’hui plus agressifs en matière de tracking, afin de maximiser leurs revenus. L’application Privacy Badger de l’EFF (ou les filtres antitracking des bloqueurs de contenu) a donc tendance à éliminer quasiment toutes les publicités des pages. Un cercle vicieux.

Précision de Yahoo : « Nous développons et testons continuellement de nouvelles expériences produit. Le test que nous sommes actuellement en train d’effectuer est réalisé sur moins de 1% des comptes Yahoo Mail aux États-Unis. »

À lire aussi :
Adblock Plus a-t-il vendu son âme à Google, Microsoft et Amazon ?
La publicité alourdit le trafic web d’un tiers
YouTube punit les utilisateurs d’AdBlock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur