1 million de Français sur Twitter

Cloud

Selon un sondage Ifop pour l’Atelier BNP-Paribas, Twitter est aujourd’hui une marque populaire auprès de 60 % des Français.

A en croire l’Atelier BNP-Paribas, les Français sont de plus en plus familier avec Twitter. Faute de statistiques publiques, la cellule de veille technologique du groupe bancaire a commandé une étude à l’Ifop pour mesurer le succès de la plate-forme de micro-blogging auprès des internautes français. Etude que l’Atelier dévoile ce mardi après-midi au cours d’un séminaire baptisé Twitter en France : votre entreprise est-elle prête?.

Il ressort de l’étude une marque de plus en plus connue. Alors que le terme Twitter n’était familier qu’à 4 % des sondés en 2008, ils étaient 28 % en juin 2009 puis 60 % déclare aujourd’hui avoir entendu parler de cette marque. Une notoriété qui efface celle des concurrents, Friendfeed (racheté par Facebook) et Yammer, lesquels restent inconnus des Français.

Il faut dire que Twitter a bénéficié de la publicité involontaire de quelques personnalités politiques dont Nathalie Kosciusko-Morizet (qui compte plus de 21 000 « followers » ou « gazouilleurs » depuis la récente localisation française de la plate-forme), ou le porte-flingue de l’UMP Frédéric Lefebvre victime d’une fermeture temporaire de son compte ciblé comme spammeur par les abonnés.

Mais la popularité de Twitter n’est pas forcément synonyme d’usage. Si la marque est désormais installée dans la population, seul 1 million d’internautes français disposent d’un compte Twitter. A comparer aux plus de 20 millions d’utilisateurs du service dans le monde, selon des estimations diverses puisque Twitter reste opaque sur ses chiffres. Au final, seuls 9 % des internautes qui ont entendu parler de Twitter s’y sont inscrits.

Qu’en font-ils? Pour l’essentiel, ils s’informent. Ils sont 51 % à utiliser le service pour échanger et rechercher des informations. Loin derrière, 14 % l’exploitent pour créer un réseau d’experts et 13 % s’en servent comme support de communication pour améliorer leur «marque personnelle». Mais une large majorité (79 %) voudrait y trouver des offres commerciales (bons de réduction, conseils pour consommer moins chers, etc.), 77 % entretenir son réseau d’amis et 74 % espèrent y poster des informations exclusives.

Malgré ses défauts, Twitter est considéré comme «utile» aux trois quarts des utilisateurs et la moitié le voit comme une avancée de fond. Mais pour la moitié d’entre eux également, il ne s’agit que d’un phénomèn qui s’usera avec le temps…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur