ADSL TV : Free lance l'enregistrement à distance

Cloud

Free enrichit son services de télévision par ADSL. Iliad s’engage également pour améliorer la résolution des litiges avec les abonnés de Free comme d’Alice.

En attendant, le 18 décembre, de voir (ou non) valider sa candidature en tant que quatrième opérateur mobile de France, Free pousse un cran plus haut son offre de services de sa Freebox. Le fournisseur d’accès annonce aujourd’hui la possibilité de lancer des enregistrements vidéo à distance. Une offre intégrée dans le forfait mensuel de base à moins de 30 euros.

En accédant simplement à sa console de gestion depuis n’importe quel appareil connecté à Internet, l’abonné pourra lancer un enregistrement immédiatement ou le programmer, y compris depuis le guide des programmes, en définition HD, standard ou basse. Bref, Free propose un service distant équivalent à l’usage local du décodeur vidéo de la Freebox. Les abonnés à l’offre Multi TV (qui permet d’exploiter plusieurs décodeurs vidéo derrière la même ligne d’abonnement) pourront également choisir à distance le boîtier d’enregistrement.

Outre les services, Free entend enrichir ses prestations clients. Dans ce cadre, Iliad, la maison mère de Free, annonce qu’elle rejoindra prochainement l’association « Médiation Communications Electroniques » (AMCE) « afin de faciliter la résolution amiable et rapide des éventuels litiges », aussi bien pour Free que pour Alice.

Parallèlement, Free entend renforcer ses services d’assistance en étendant à 250 villes son offre d’assistance technique de proximité (ATP) qui permet de bénéficier de l’intervention d’un technicien à domicile. Le FAI annonce également le recrutement de nouveaux conseillers pour ces centres d’appel en France. Mais sans en préciser le nombre d’embauches.

Ces annonces interviennent alors que l’ UFC-Que choisir attaque Free sur plusieurs points. L’association de défense des consommateurs dénonce des irrégularités dans les conditions de ventes du FAI et sa stratégie de contournement de la loi Chatel en maintenant sa hotline payante. Une vision beaucoup moins reluisante de la considération des abonnés que celle de Free.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur