Affaire Java: Sun ne versera que 92 M$ à Kodak

Régulations

L’affaire des brevets a finalement été réglée à l’amiable. Au départ, Kodak réclamait 1 milliard de dollars

Sun Microsystems s’en sort bien. Le champion des développements Java a été condamné pour avoir violé trois brevets de Kodak portant précisément sur l’environnement cher à Sun. Au départ, Kodak exigeait 1 milliard de dollars d’indemnités et un tribunal lui donnait raison. Finalement, il n’exige plus que 92 millions de dollars, car un accord à l’amiable a été négocié . Ce versement mettra fin aux poursuites judiciaires.

Rappel des faits. Après deux ans de procédure, un jury fédéral de New York avait donné raison à Kodak, ce 1er octobre. L’éditeur et constructeur californien a été reconnu coupable d’avoir violé, pour développer sa technologie Java, des brevets du leader des systèmes photographiques. Il était alors question d’un dédommagement à hauteur d’un milliard de dollars (!) ce qui aurait mis Sun, déjà fragile, en bien mauvaise posture. En fait, la technologie que revendique Kodak provient de trois brevets détenus par la société Wang Laboratories que le spécialiste de la photographie avait rachetée en 1997. Il s’agit notamment du mécanisme d’interaction entre des objets ou ‘applets’ qui est effectivement au coeur des instructions du langage de développement Java.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur