Alerte : les pirates attaquent à nouveau PowerPoint et IE

Sécurité

Après avoir publié un ‘patch’ pour réparer une importante faille dans son navigateur, Microsoft est confronté à de nouvelles attaques visant son navigateur Web et les applications PowerPoint…

Microsoft s’embourbe dans les problèmes de sécurité. A peine la faille critique d’Internet Explorer corrigée, l’US-CERT annonce la découverte d’une nouvelle faille non corrigée dans le navigateur.

La vulnérabilité liée à un débordement de mémoire tampon frappe le contrôle ActiveX WebViewFolderIcon et permet une prise de contrôle à distance de la machine infectée. L’utilisateur peut se faire piéger en visitant une page Web infectée (en ligne ou sous forme d’un e-mail HTML). La faille peut également causer un crash du navigateur. Par ailleurs, des pirates viennent de découvrir une nouvelle faille à exploiter dans la suite bureautique de la firme de Redmond. Selon McAfee qui a publié un rapport à ce sujet, ce bug dans le logiciel Powerpoint permet de mener des attaques particulièrement ciblées Les chercheurs ont découvert ce problème après réception d’un courrier électronique d’un de leurs clients contenant deux documents Powerpoint malveillants qui exploitaient la même vulnérabilité. Pour Craig Schmugar, un ingénieur de l’éditeur américain “ces deux fichiers installent un troyen contrôlable à distance qui une fois activée, essaye de se connecter à un serveur web.” Sur son site le groupe n’expose pas les détails de l’exploit, cependant la firme précise pour des raisons de sécurité que le bug peut se propager sur trois moutures différentes d’Office : Office 2000, Office XP, et Office 2003. Pour l’instant, les tests ne sont pas encore terminés, précise McAfee mais il est possible que ce bug puisse affecter d’autres logiciels de la suite bureautique. Schmugar a publié une note sur ce sujet sur le site Avert labs. Microsoft a confirmé la découverte de l’éditeur, le groupe, comme McAfee et Symantec, a ajouté à ses outils de sécurité une signature permettant de “détecter” le code malicieux.. Depuis plusieurs mois les garnements de la Toile s’attaquent à la suite bureautique de Microsoft. Généralement ils cherchent à s’introduire dans des agences gouvernementales ou des entreprises. Généralement,le code est envoyé en pièce jointe dans un mail. Cette nouvelle faille, contrairement à la précédente, ne se diffuse pas via du mailling de masse. “Dans la mesure où ce code est utilisé pour des attaques ciblées, le risque de propagation de ce troyen est faible “ commente Schmugar. Le prochain patch de sécurité de Microsoft est programmé pour le 10 octobre. L’éditeur ne précise pas si cette mise à jour corrigera le bug découvert dans PowerPoint.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur