AMD propose une alternative au Thunderbolt avec le Lightning Bolt

Composants

AMD a sa réponse au Thunderbolt d’Intel avec son propre lien haut-débit du nom de Lightning Bolt. Celui-ci, moins onéreux, a été présenté en marge du CES et devrait être lancé avant la fin de l’année.

Le fondeur américain AMD a invité une poignée de journalistes en marge du CES 2012 de Las Vegas afin de leur présenter sa technologie de lien haut débit, le Lightning Bolt.

L’analogie avec le Thunderbolt d’Intel commence dès le nom puisque « Lightning Bolt » évoque « Thunderbolt » et « Light Peak » (ce dernier était le nom utilisé initialement). Mais AMD proposera une technologie à la fois comparable sur certains points et différente pour d’autres afin notamment d’éviter les écueils rencontrés par le Thunderbolt.

Un pour tous

Concrètement, AMD a présenté un netbook connecté à un hub grâce à un lien Lightning Bolt. Côté ordinateur, il arrive sous la forme d’un connecteur mini DisplayPort (MiniDP). Un circuit de multiplexage se charge de combiner les différents éléments qui vont transiter sur le câble. Car le format de connexion présenté par AMD se veut aussi conteneur des flux provenant d’autres connecteurs. En substance, il s’agit de simplifier les choses en remplaçant des connecteurs de l’ordinateur par un seul. Dans le cadre de la démonstration à laquelle ont pu assister nos confrères d’AnandTech, le circuit multiplexeur et les composants associés se trouvaient à l’extérieur du netbook. Le fondeur américain parle d’un coût d’un dollar pour l’ensemble multiplexeur plus composants associés.

Un compromis visant la simplicité et le coût

Le câble faisait transiter la vidéo et l’USB 3.0 ainsi que de la puissance électrique jusqu’à un hub qui distribuait à son tour les flux vers les périphériques idoines (un moniteur et un périphérique USB 3.0). AMD n’a toutefois pas précisé quelle puissance électrique pouvait être véhiculée. Par ailleurs, si l’USB 3.0 peut transiter sur le Lightning Bolt, c’est uniquement amputé d’une partie de sa bande passante. Cela signifie qu’elle sera inférieure à 5 Gb/s là où le Thunderbolt (version cuivrée du Light Peak) peut se targuer d’un débit théorique de 10 Gb/s.

Car il s’agit d’utiliser un câble similaire au MiniDP ; seules deux broches ont été ajoutées. AMD vise le moindre coût pour le câble associé à sa technologie, ce qui n’est pas le cas pour la solution concurrente Thunderbolt. Pour cette dernière, il est nécessaire d’intégrer des composants électroniques actifs afin d’améliorer le rapport signal sur bruit lorsque le câble devient long.

L’approche d’AMD est donc différente de celle d’Intel. Sa technologie est conçue pour être simple et bon marché. Mais, elle n’embrasse pas le même dessein que le Thunderbolt puisque celui-ci n’est qu’une étape vers le lien très haut débit (100 Gb/s) pour lequel la fibre optique remplacera la paire cuivrée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur