Apple: spéculations autour d'une offre vidéo majeure

Cloud

A quoi servira le centre de donnée de 46 000 m2 qu’Apple construit en Caroline du Nord? A commercialiser des offres de services vidéo, pronostiquent les analystes.

Si l’iPhone 4 fait du bruit, la vidéo chez Apple risque d’en faire aussi prochainement. Interrogé par Computerworld, l’analyste Ezra Gottheil du cabinet Technology Business Research, est persuadé que la firme de Cupertino est prête pour un grand bond dans le monde de la vidéo.

Ses suppositions s’appuient notamment sur la construction récente d’un imposant data center dont l’investissement, 1 milliard de dollars, sera réparti sur plusieurs années. Construit à Maiden en Caroline du Nord, ce centre de données abriterait près de 300 employés.

Ce qui est sûr, c’est qu’avec ses 46 000 m2, ce centre d’hébergement est l’un des plus importants au monde. Il est même cinq fois plus grand que le précédent centre d’Apple. L’analyste estime cette hypothèse d’autant plus plausible que, pour lui, Apple tente de répondre à la demande de ses consommateurs. « Nous avons toujours voulu une caméra qui fait face à l’utilisateur », soutient-il.

Y croire ou pas, telle est la question. A l’actif de cet analyste, on trouve de justes « prémonitions » comme de moins justes rapporte Computerworld. « Il y a un an, il avait parié qu’Apple entrerait sur le marché des netbooks avec un ‘iPod Touch on steroids’, une bonne description du futur iPad ». Par contre, « en décembre 2008, il avait prévu qu’Apple lancerait une paire de ‘netbook-style systems’ le mois suivant », ce que la marque à la pomme n’a pas fait.

Au final, Ezra Gottheil pense qu’Apple, via ce data center, « ouvre une plateforme vidéo que d’autres développeurs utiliseront pour construire des applications vidéo pour l’iPad et pour l’iPhone, puis qu’il utilisera le data center comme tableau de commande… ».

Si Brian Marshall, qui suit également Apple de très près, s’accorde avec Gottheil au sujet de la vidéo et de l’iPhone, son avis diffère pour la suite. Il croit pour sa part que le data center « répond à l’offre de services en ligne d’Apple et qu’il hébergera les contenus proposés par iTunes ce qui permettra aux clients d’accéder à leur musique de n’importe où… ».

Méfiance toutefois car, passée la vraisemblance des propos des analystes, Ezra Gottheil rappelle qu’Apple excelle dans l’art de la manipulation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur