Apple, une entreprise à 50 milliards de dollars

Cloud

Les résultats du premier trimestre fiscal d’Apple marge brute de 41 %. Grâce aux bonnes ventes de ses ordinateurs.

A la veille de présenter à la presse son nouveau produit (probablement une ardoise numérique baptisée iSlate), Apple avance des résultats financiers records. Cupertino a annoncé un chiffre d’affaires de 15,68 milliards de dollars au titre de son premier trimestre fiscal (clôt le 26 décembre) pour un bénéfice net de 3,38 milliards de dollars. Soit une marge brute de près de 41 % contre moins de 38 % un an auparavant. La part des ventes internationales pèsent désormais 58 % des revenus.

Les bons résultats ont été portés par les ventes d’ordinateurs Macintosh. Au cours du trimestre, Apple a vendu 3,36 millions d’unités, soit une hausse annuelle de 33 %. Autre progression impressionnante, de 100 % en l’occurrence, celle des ventes d’iPhone qui explosent à 8,7 millions d’unités. Mais les analystes en attendaient 9 millions. Enfin, Apple a vendu 21 millions d’iPods, en baisse de 8 % en unités.

« Si vous annualisez notre chiffre d’affaires trimestriel, il est surprenant de constater qu’Apple est aujourd’hui une société à 50 milliards de dollars », se réjouit Steve Jobs dans le communiqué du groupe. « Les nouveaux produits que nous prévoyons de sortir cette année sont très bons, et démarrent dès cette semaine avec un nouveau produit majeur qui nous excite beaucoup. »

Une impatience orchestrée comme sait si bien le faire la firme de Cupertino, mais dont le suspens prendra fin demain, en début de soirée heure française. Des nouveaux produits qui aideront l’entreprise à atteindre ses objectifs 2010. Pour le prochain trimestre, le directeur financier Peter Oppenheimer table sur un chiffre d’affaires compris entre 11 et 11,4 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur