AppliedMicro finalise sa bombe ARM 64 bits : 3 GHz et 128 cœurs !

Composants
AppliedMicro finalise sa bombe ARM 64 bits : 3 GHz et 128 cœurs !

Pas rapides les processeurs ARM ? Tout dépend de la stratégie choisie lors de leur conception. Avec le X-Gene, AppliedMicro livre un composant sans concessions.

En principe l’architecture ARMv8 (et son jeu d’instructions 64 bits) ne devrait pas faire son entrée sur les serveurs avant 2014. Certaines sociétés flairent toutefois la bonne affaire et accélèrent leurs travaux.

C’est le cas du discret, mais efficace Applied Micro Circuits (AppliedMicro), bien connu pour ses composants PowerPC. La société a récemment présenté un premier serveur fonctionnel architecturé autour de son processeur ARM 64 bits tout-en-un X-Gene. Lors de la démonstration, la machine disposait d’une pile LAMP complète (Linux, Apache, MySQL et PHP).

Le tout sera bientôt proposé aux constructeurs, OEM, ODM, ISV et autres, qui opteront soit pour le composant, soit pour des designs clés en main, soit enfin pour des serveurs de test ou de développement.

Un ARM repensé de A à Z

Petit à petit, nous en apprenons plus sur l’élément clé de la plate-forme X-Gene. Il s’architecture autour de cœurs ARMv8 « out of order » comprenant le support matériel du 64 bits, de la virtualisation, du chiffrement et des machines virtuelles, ainsi qu’une connectique réseau 10G/40G/100G. Le composant intègre également un sous-système mémoire complètement nouveau, capable de gérer du cache L1, L2 et L3, avec un débit plafonnant à 80 Go/s.

Le tout avec une fréquence de fonctionnement maximale de 3 GHz, et une gravure en 40 nm (2,5 GHz) ou en 28 nm (3 GHz), assurée par TSMC.

Quelques éléments à préciser

Concernant le nombre de cœurs que présente cette offre, la firme indique que le « complexe processeur » présent sur une carte mère pourra atteindre les 128 cœurs. De plus, un bus d’interconnexion de 100 Gb/s permettra de rassembler jusqu’à 3 complexes au sein d’un unique ensemble cohérent (par exemple, une carte mère). 384 cœurs, record battu !

Autre point à éclaircir, la consommation électrique du composant, fatalement supérieure à celle d’un chip de smartphone. AppliedMicro évoque 2 W par cœur en charge et 300 mW au repos. La puce devrait ainsi consommer, à puissance égale, plus de deux fois moins d’énergie que son équivalent x86 (en l’occurrence, un ensemble de Xeon présentant une puissance de calcul parfaitement identique, mais atteinte avec moins de cœurs).

Enfin, la date de disponibilité de la plate-forme X-Gene reste à définir. AppliedMicro indique que la production commencera au second semestre 20 12, ce qui semble plus que réalisable, le composant arrivant maintenant à faire tourner un serveur Linux en situation. Pour les premières machines, il faudra surement attendre un an de plus, le temps que l’écosystème se mette en place autour de cette offre. Les autres concepteurs de serveurs ARM 64 bits pourraient donc être battus, leurs solutions n’étant pas attendues avant 2014.

Crédit photo : © AppliedMicro


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur