ARM vend ses premières licences pour des composants serveur

ComposantsMobilitéServeurs

Champion de la mobilité, ARM n’entend pas se reposer sur ses lauriers. La firme met ainsi en avant l’utilisation de son architecture processeur au sein de serveurs. Une stratégie qui commence à porter ses fruits.

Les puces ARM sont déjà présentes au sein de produits réseau, comme les NAS. Toutefois, depuis plusieurs mois, la firme anglaise tente de promouvoir l’utilisation de ses technologies au sein de serveurs traditionnels.

Dans le cadre de la présentation de ses résultats trimestriels, ARM indique que 22 licences ont été concédées (18 extensions et 4 nouvelles), parmi lesquelles deux pour des composants dédiés aux serveurs. Des puces qui seront construites autour de cœurs 32 bits Cortex-A15 et 64 bits « Atlas », la future architecture de la firme.

Près de deux milliards de composants ARM vendus chaque trimestre !

Revenons sur les résultats trimestriels de la société. Elle affiche un chiffre d’affaires de 161,4 millions d’euros sur la période, en hausse de 14,2 % sur un an, avec une marge en progression de 2 points, à 44,5 %. La vente de licences et les royalties représentent respectivement 36,7 % et 50,6 % du CA de la société.

Ceci se traduit en termes de ventes par 1,9 milliard de puces écoulées sur la période : 1100 millions (inchangé) de composants destinés aux terminaux mobiles (smartphones, tablettes, netbooks) et 800 millions (+15 %) utilisés au sein de produits électroniques grand public ou embarqués.

Si ce mouvement se poursuit, 2 milliards de composants ARM trouveront preneur lors du second trimestre 2012 et plus de 3 milliards (soit un milliard par mois) mi 2014.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur