Attention aux “spywares” sur Facebook et MySpace

Sécurité

Les sites de réseau social sont des cibles pour les cybercriminels qui exploitent des failles dans ActiveX

Il y a moins d’un mois, des chercheurs en sécurité informatique ont démontré que l’une des applications de Facebook, Secret Crush, était aussi à l’origine d’adware et de l’installation d’un logiciel-espion ou spyware.

Tel un ver social, ce widget pousse l’utilisateur à télécharger sans le savoir l’application illicite d’adware et de spyware Zango et à transmettre cette application malveillante à cinq de ses amis.

Presque dans le même temps, MySpace était compromis par des bannières publicitaires qui installaient des fichiers et des programmes malveillants.

Aujourd’hui, les spécialistes de l’éditeur nippon, Trend Micro, indiquent dans un communiqué que le logiciel utilisé par les membres de ces réseaux pour envoyer des images vers MySpace et Facebook est vulnérable.

Pour les spécialistes de Trend, cette faille zero-day est sérieuse et pourrait être utilisée par des voyous de la Toile pour contaminer des systèmes.

Le logiciel d’envoi des images, nommé Aurigma Image Uploader Control Library, est donc victime d’une vulnérabilité buffer overflow.

Les laboratoires de Trend testent actuellement l’exploitation de cette vulnérabilité et essayent de déterminer le niveau de protection des sites de réseau social.

En fait, cette vulnérabilité exploite trois failles dans ActiveX, dont une a déjà été exploitée. Les vulnérabilités affectent les plug-ins ActiveX utilisés par Microsoft Internet Explorer pour charger les fichiers des applications tierces.

En attendant d’avoir plus de détails sur cette vulnérabilité, Trend conseille aux utilisateurs de Facebook et de Myspace de changer les paramètres Internet de leur navigateur Web sur High avant d’autoriser les contrôles ActiveX.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur