Audience en berne pour Yahoo en Europe

Cloud

Le portail américain affiche un recul notable de son audience sur le Vieux continent

L’Europe ne réussit pas à Yahoo ces derniers temps. La société américaine voit ses chiffres reculer sur le Vieux continent. Selon La Tribune, Yahoo affiche une faiblesse notable du côté des contenus. “Il y aura des décisions sur certains produits“, confirme un porte-parole de la firme.

Le portail accuse un recul de 1% du nombre de visiteurs uniques en Europe pour le mois d’octobre, selon comScore, alors qu’aux États-Unis, ce même chiffre progresse de 5%. Un constat similaire s’impose pour la page d’accueil, en chute de 11% à 39 millions de visiteurs uniques. Ni le comparateur de prix Kelkoo (baisse de 20%), ni les jeux (baisse de 15%), et encore moins la musique en recul de 19% n’érodent la baisse d’audience.

Le service Questions-Réponses est épargné par la curée. Cette rubrique où les internautes répondent aux interrogations d’autres internautes connaît un certain succès depuis son lancement au mois de juin. Le service Sport également fait état de chiffres positifs avec une progression de 20% de son audience.

Yahoo avance plusieurs hypothèses. “En Europe (…), le portail est attaqué par des acteurs locaux sur différents services“, explique Rebecca Jennings de Forrester. Il est vrai qu’en Europe, et notamment en France, opérateurs de téléphonie mobile et fournisseurs de contenus multimédia sont pléthore sur la Toile.

Évidemment, la firme de Jerry Yang se refuse à mentionner le nom de son principal adversaire : Google. La firme de Mountain View, qui selon comScore a enregistréun bénéfice en progression de 46% au troisième trimestre, pourrait bien être l’un des architectes de la dégringolade de Yahoo.

Si l’américain a fermé plusieurs services, tel que son service de paiement en ligne, un recentrage de son activité pourrait faire suite. Les modèles de sites très populaires comme Facebook et ses 50 millions d’adhérents, pourraient fournir des idées à un pionner du Web en perte de vitesse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur