Avec l’hyperconvergence, Petit Forestier engage sa transformation digitale

CloudComposantsDSIPAASProjetsServeursVirtualisation

Leader européen de la location frigorifique, Petit Forestier compte – 3500 collaborateurs et plus de 49 000 véhicules – s’est appuyé sur Nutanix pour engagée la transformation digitale de son organisation avec une architecture hyperconvergée. 

«Nous étions dans une démarche visant à moderniser l’expérience utilisateur, en nous orientant vers le SaaS et le Cloud hybride. Il était devenu nécessaire de changer d’infrastructure IT dont le contrat de maintenance arrivait à échéance », explique Guillaume Laurency, DSI.

 « L’architecture était à bout de souffle : baisses de performances, surconsommation de ressources et un dépassement des métriques», précise son adjoint, Johan Barre, responsable projets Infrastructure. 

Fidèle à Dell pour l’ensemble de ses besoins – serveurs, stockage et réseau –  la DSI demande  une proposition sur le rafraîchissement des équipements. Sans être convaincue. Des PoC sont ensuite  menés par « les grands acteurs du secteur » mais sans plus conviction. 

La DSI choisit Nutanix 

« Au final, nous sommes allés voir les acteurs qui bousculent le secteur dont Nutanix », explique Johan Barre. Il avoue avoir été sceptique, voire « un peu effrayé » lors de la phase d’évaluation portant sur les métriques. La crainte était d’avoir à payer une surcapacité.
« Après quelques mois d’utilisation, nous avons constaté que leurs calculs étaient bons », reconnaît -il. « Nous avons beaucoup d’applicatifs et de progiciels. Et donc la problématique n’était pas la performance, mais plutôt la stabilité ». D’où le choix d’un stockage mixte, sur SSD pour les données chaudes (20%) et le reste sur des disques capacitifs (80%). 

Une fois l’architecture établie, plusieurs centaines de VM y ont été installées : bases de données, applications diverses, sous environnement VMware. Au moment de basculer, les techniciens de Nutanix ont opportunément alerté sur l’obsolescence de certaines versions de Windows susceptibles de poser problème. 

Une des options envisageables était d’utiliser l’hyperviseur AHV de Nutanix pour assurer cette migration. Mais c’est l’option Open Source qui a été retenue. « Un ingénieur de Nutanix nous a donné accès à un outil encore en développement nommé XTract for VM, destiné à simplifier les migrations entre VMware vSphere et Nutanix AHV. Fort utile ! »

L’intégration a été assurée par Nutanix en collaboration avec l’intégrateur Newload. La nouvelle architecture garantit des temps de réponses rapides, une facilité et une agilité pour les déplacements des VM. Et l’« évolutivité » (« scalability ») de la plateforme a été très appréciée notamment pour le déploiement de la VDI (Virtual Desktop Infrastructure) et pour l’ouverture de nouvelles agences. 

Aujourd’hui, Petit Forestier s’intéresse à l’automatisation des tâches et évalue la plateforme CALM – Cloud Application Lifecycle Management – récemment proposée par Nutanix.

crédit photo : @Petit Forestier

Lire aussi :

Auteur : apm
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur