L’empreinte énergétique de l’industrie IT s’accroît : comment inverser la tendance

CloudData & StockageDatacentersRégulations
barometre-green-it

L’empreinte énergétique du secteur IT est estimée à 7 % de la consommation mondiale d’énergie. Et, bien que l’industrie des data centers et de la colocation ne représente qu’un petit segment du secteur IT, elle représente une grande partie de la consommation d’énergie.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ce que beaucoup ne se rendront pas compte, c’est que de grandes quantités d’énergie sont nécessaires pour maintenir les données dont nous dépendons tous pour nos entreprises, notre infrastructure sociale et nos divertissements qui circulent sur l’Internet. Il faut plus d’énergie pour faire fonctionner l’infrastructure numérique et refroidir les énormes centres de stockage de données. Et à mesure que nos vies deviennent de plus en plus connectées numériquement, cette tendance est appelée à s’accentuer.

Pour atténuer l’impact et réaliser son ambition de créer un « internet vert », l’industrie doit adopter une approche sur plusieurs fronts.

Premièrement, le secteur doit envisager d’innover nos technologies et nos systèmes pour utiliser moins d’énergie. Cela devrait être une priorité dans le processus de développement et de conception, plutôt qu’un élément secondaire.
Il pourrait s’agir de mettre au point des algorithmes qui croisent les données avec moins de puissance de calcul, en utilisant des solutions de cloud computing de pointe pour que les données soient diffusées sur de plus courtes distances ou des solutions pragmatiques comme le déplacement des data center vers des sites souterrains à basse température qui sont plus faciles à garder au frais.

L’industrie progresse bien grâce à l’amélioration continue de l’efficacité des dispositifs, des serveurs et de l’infrastructure des data centers.
Malgré cela, la consommation d’énergie du secteur continuera d’augmenter en raison de l’augmentation du nombre de personnes et d’industries qui utilisent de plus en plus d’appareils connectés à Internet et qui ont accès à un nombre sans cesse croissant de services et de contenus diffusés sur la toile.
Une étude financée par la Commission européenne a révélé que les data centers des pays de l’UE consommaient 25 % plus d’énergie en 2017 qu’en 2014.

La deuxième grande considération est d’avoir conscience que nous avons le pouvoir de changer certaines choses. En se tournant vers les options d’énergie renouvelable, les entreprises qui dépendent des données et les fournisseurs de CDN peuvent faire une différence considérable dans l’impact mondial de notre industrie.

Il y a d’autres façons pour le secteur IT de susciter le changement, et c’est en éduquant le grand public à ce sujet également. Avec tant de services désormais numériques, le problème reste
 » invisible  » pour les consommateurs. Il n’y a pas de façon évidente pour les gens de comprendre comment un dimanche sur le canapé à regarder une série ou à écouter leur album préféré en continu fait grimper leur empreinte carbone ; c’est tellement intangible.

Mais il y a des solutions pour permettre aux consommateurs de jouer un rôle sans avoir à restreindre leurs choix de divertissement. Envisagez de mettre en cache vos chansons préférées sur votre appareil plutôt que de les écouter en streaming, optez pour le Wi-Fi quand vous le pouvez car c’est plus économe en énergie que la 3G ou la 4G, par exemple. De petits changements, simples à mettre en œuvre, et effectués par beaucoup, aident.

L’ONU nous avertissant qu’il nous reste 11 ans pour prévenir des dommages irréversibles à l’environnement, le secteur technologique a un rôle vital à jouer dans la réalisation des objectifs mondiaux de durabilité. La consommation d’énergie des data centers et des centres de refroidissement devrait atteindre 73 milliards de kWh d’ici 2020, il est donc temps pour les entreprises de l’IT d’examiner comment réduire leur impact négatif sur l’environnement.

Une approche totalement transparente et holistique exige des organisations qu’elles mettent en œuvre des stratégies de développement durable étendues à tous les niveaux de l’entreprise.
En sensibilisant davantage les parties prenantes, les employés et les clients aux pressions que nous exerçons sur l’environnement, il sera plus facile de demander des comptes à ceux qui ignorent les engagements en matière de durabilité.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Auteur
En savoir plus 
Directeur Développement Durable
Akamai Technologies
Mike Mattera est Directeur Développement Durable chez Akamai Technologies
En savoir plus 

Livres blancs A la Une