Migration de serveurs : 7 bonnes pratiques pour protéger les données

CloudData & StockageDSIProjetsServeurs

Les chantiers de migration de serveurs peuvent être chronophages et onéreux, et sans l’expertise requise, leur réussite est loin d’être garantie.

A l’heure où l’informatique tend à l’hybridité, et au stockage des informations d’entreprise sur des serveurs de différentes natures, il est édifiant de s’intéresser aux causes d’échec les plus fréquemment rencontrées dans le cadre de projets de migration.

Tout d’abord, 33 % des responsables IT admettent qu’ils ne savent pas quels outils leurs collaborateurs utilisent ni comment ils les utilisent. Par ailleurs, il ressort que les entreprises ont des doutes quant à la gestion d’un processus de migration : 39 % pensent qu’il doit être assuré par leur service IT interne, et 43 % sont convaincues que leur fournisseur en est responsable.

Les chantiers de migration peuvent être chronophages et onéreux, et sans l’expertise requise, leur réussite est loin d’être garantie. Mais pour mener une opération sans encombres, quelques bonnes pratiques sont à connaître.

Choisir le bon fournisseur

Les programmes de migration incluent souvent des applications et des données sensibles, et il est dès lors essentiel que le fournisseur connaisse parfaitement les solutions de gestion des données que votre entreprise utilise.

Par ailleurs, il faut discuter avec l’éditeur de logiciels de la possibilité d’accéder aux sauvegardes des équipes produits ayant développé la solution.

Enfin, le fournisseur doit maîtriser le fonctionnement de votre secteur d’activité, pour être à même de respecter les exigences de conformité et la réglementation auxquelles vous êtes soumis.

Impliquer l’équipe métier

Selon les idées reçues, les migrations concernent uniquement les équipes IT, mais cette croyance peut nuire à leur réussite. Pour mener à bien un tel projet, il est recommandable d’impliquer les collaborateurs étant les utilisateurs finaux.

En demandant leur avis sur la cartographie des données et sur les changements fonctionnels, vous facilitez l’adoption de vos nouveaux services par vos équipes.

S’assurer d’avoir le bon panel de compétences

Dans le cadre d’une migration, il faut être à même de gérer la technologie et les infrastructures sur lesquelles les logiciels reposent.
Pour cela, votre fournisseur doit proposer une gestion complète couvrant l’installation technique, la gestion quotidienne, les interventions en cas d’incidents et la maintenance à long terme.

Aussi, il doit s’assurer qu’une équipe de sécurité dédiée soit en contact direct avec vos experts pour garantir un niveau de sécurité optimal pendant et après la migration.

Ne pas négliger le contrat

Vous devez savoir précisément ce que vous attendez de votre fournisseur et délimiter clairement ses responsabilités. Parmi les clauses du contrat, il faut définir le cadre des responsabilités du fournisseur quant au processus de migration, mais aussi la portée du service dont vous aurez besoin au quotidien pendant le chantier.

Si ce dernier vous convient, il faut ensuite établir un accord de niveau de service (SLA) pour spécifier vos exigences en termes de performance et de résultats.

Planifier une migration par étapes

Les projets de migration ne doivent pas se faire en une seule fois : pour une transition sans encombres, il faut procéder par étapes. Cela permet de tester chaque élément avant son déploiement.

Chaque transition logicielle et technologique ou changement d’infrastructure doit être mis en place sans affecter la performance des systèmes de première ligne existants ou la productivité des utilisateurs.

Ne pas sous-estimer l’importance de l’adoption

Si votre projet consiste à passer d’une infrastructure sur site à un ensemble hybride ou 100 % Cloud, les procédures d’accès et d’utilisation des solutions vont changer.

Cette transition peut être particulièrement brutale si vous profitez de la migration pour installer les dernières versions des logiciels. Il faut informer les utilisateurs, communiquer régulièrement avec eux et les former le plus tôt possible pour bénéficier rapidement des avantages de la nouvelle solution.

Demander un point de responsabilité unique

Le fournisseur doit proposer un responsable de projet dédié qui connaît votre activité et qui pourra garantir la rapidité et l’efficacité de la procédure d’escalade en cas de problème.

Les migrations de systèmes peuvent être extrêmement complexes, mais en optant pour un fournisseur qui collaborera avec votre organisation tout en vous proposant un service flexible aligné sur vos besoins, vous mettrez toutes les chances de votre côté

Auteur
En savoir plus 
Senior Director Managed Services
OpenText
Johannes Rehmet est Senior Director Managed Services chez OpenText
En savoir plus 

Livres blancs A la Une