AWS Outposts : le stockage objet sur site arrive avec S3

CloudData & StockageStockage
AWS Outposts S3

AWS Outposts prend désormais en charge le stockage objet local avec S3, en complément au stockage bloc avec Amazon EBS.

Une option de plus pour le stockage local avec AWS Outposts.

Cette offre permet d’exploiter, sur site, une partie de l’infrastructure et des services du fournisseur américain. Depuis son lancement voilà près d’un an, elle prend en charge le stockage bloc à travers les volumes EBS.

S’y ajoute désormais le stockage objet, avec S3. Si les principales fonctionnalités de l’API sont supportées, certaines capacités restent indisponibles on-prem. Par exemple, la réplication, le versionnage des objets et les compartiments publics (liste complète dans la documentation).

AWS propose deux options de stockage S3 : 48 ou 96 To. On peut les greffer à des configurations existantes, moyennant d’éventuelles mises à jour matérielles.

Par défaut, les données sont chiffrées au repos, avec la possibilité d’utiliser ses propres clés. Les limites sont les mêmes que dans les régions cloud : 5 To par objet et 5 Go par requête PUT. Chaque Outpost peut accueillir un maximum de 100 compartiments. Pour déplacer des données vers et depuis ses serveurs, AWS recommande l’usage de son service DataSync.

La facturation se fait dans le cadre de l’offre Outposts.
Dans les régions AWS européennes, le ticket d’entrée est à 270 644 $ pour un contrat de 3 ans sur la configuration OR-L8IF4WF (4 instances m5.12xlarge avec 2,7 To de stockage non extensible). Un paiement échelonné est possible : 8 361 $/mois ou 3 939 $/mois avec 141 830 $ d’acompte.

Photo d’illustration © Everything possible – Shutterstock.com

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT