Les banques anglaises se dotent d’alertes contre les cyber-attaques

ComposantsSécurité

Les banquiers britanniques vont bénéficier en 2015 d’un système d’alerte commun les interconnectant à 12 agences de renseignement ou services de police. Objectif : réagir vite aux cyber-attaques.

Alors que le Wall Street Journal vient de confirmer que la fuite massive de données dont a été victime la chaîne Home Depot s’est traduite par des transactions frauduleuses aux Etats-Unis, la communauté bancaire anglaise se fédère pour réagir aux cyber-attaques. La British Bankers Association (BBA, soit l’association des banquiers britanniques) vient de confier à BAE Systems Applied la réalisation d’un système fournissant aux établissements bancaires des alertes sur les cyber-menaces.

Des renseignements pour l’armée des banques

Ce système, baptisé Financial Crime Alerts Service (FCAS), interconnectera les banques de la City avec 12 agences ou administrations, en charge de la lutte contre la criminalité. FCAS doit voir le jour début 2015 et vise à lutter contre la fraude financière et le cybercrime. Ce projet suit une première collaboration entre les banques et le National Fraud Intelligence Bureau, organisme de lutte contre la fraude, qui a permis d’éviter plus de 100 millions de livres de malversations, assurent les promoteurs de l’initiative. « Recevoir des alertes en temps réel des organismes nationaux ou internationaux constitue une intelligence vitale pour l’armée que les banques ont déjà recruté afin de lutter contre ces menaces », assure Anthony Browne, le Pdg de la British Bankers’ Association dans les colonnes de Computerweekly.

Dans les rapports réguliers de la banque d’Angleterre sur la stabilité du système financier, le risque de cyber-attaque est de plus en plus perçu par les banquiers comme un risque majeur.

A lire aussi :

Sécurité de l’information : les entreprises dépensent toujours plus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur