Bill Gates établit le portrait robot du futur CEO de Microsoft

Régulations

Lors de l’assemblée générale des actionnaires de Microsoft, Bill Gates, mentor et président du conseil d’administration du groupe américain, a plaidé pour la nomination d’un successeur capable d’accélérer le changement vers le mobile et les services.

L’assemblée des actionnaires de Microsoft, le 19 novembre, a été l’occasion pour Bill Gates de remercier Steve Ballmer, CEO du groupe sur le départ, et de plaider pour la nomination à la tête de la multinationale d’une personnalité capable « d’accélérer le changement » vers les services et les terminaux.

Co-fondateur et président du conseil d’administration de Microsoft, Bill Gates fait partie du comité restreint qui s’est donné un an pour trouver un successeur à Steve Ballmer, après que celui-ci a annoncé en août vouloir prendre sa retraite. Des sources proches du dossier ont indiqué qu’une poignée de candidats restent en lice, mais Microsoft n’a pas jusqu’ici commenté l’information.

Le futur CEO de Microsoft nommé en janvier 2014 ?

« Nous avons fait beaucoup de réunions avec les candidats tant internes qu’externes, et nous sommes satisfaits de la progression du processus », a déclaré Bill Gates lors de l’assemblée annuelle des actionnaires du groupe à Bellevue, Washington. « Nous sommes à la recherche d’un certain nombre de candidats », a-t-il ajouté.

Bill Gates n’a pas souhaité « donner d’agenda », bien que certains tablent sur une nomination dès janvier, mais a souligné que le rôle de CEO est « complexe à remplir et nécessite de nombreuses compétences, expériences et capacités différentes ».

Avant d’ajouter que Microsoft « est une entreprise mondiale complexe que le nouveau directeur général doit savoir piloter. Cette personne doit pouvoir diriger une organisation très technique et travailler en bonne intelligence avec nos meilleurs talents pour saisir les opportunités », a-t-il insisté.

Bill Gates a ajouté que Steve Ballmer et lui-même – les deux seuls PDG de la référence mondiale du logiciel depuis le lancement de la société il y a 38 ans – ont pris un engagement « pour s’assurer que le prochain CEO soit la bonne personne, arrivée au bon moment ».

D’après Reuters, seraient sur les rangs pour succéder à Steve Ballmer : Stephen Elop (ancien patron de Nokia, groupe dont Microsoft a acquis l’activité mobile, et bientôt de retour à Redmond), Alan Mulally (co-PDG de Ford), Mike Lawrie (PDG de CSC), Satya Nadella, vice-président de Microsoft en charge du Cloud, ou encore Tony Bates, vice-président de Microsoft chargé du business développement.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Steve Ballmer et associés : les grands directeurs de Microsoft ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur