Bourse : la Fed relève ses taux

La Réserve fédérale américaine a relevé ses taux directeurs de 25 points, à 2,50% pour son taux principal. Sans surprise, la décision était attendue, Wall Street se maintient à la hausse. Mais l’orientation du discours d’Alan Greenspan, le président de la Fed, risque d’inverser la tendance.

La Bourse de Paris a vibré au rythme des rumeurs sur Capgemini et PPR, et termine sur son plus haut de ce mercredi 2 février. Le CAC40 gagne 0,32% à 3.951,72 points. La Bourse de New York enregistre une courte progression après la décision de la Fed. Dans un volume d’action modéré, le Dow Jones gagne 0,43% à 10.596,79 points, et le Nasdaq 0,31% à 2.075,06 points. L’Allemagne enregistre une nouvelle progression du chômage, qui touche en janvier 11,4% de sa population. La hausse des taux de la Fed étant attendue, le dollar a continué sur sa tendance haussière, et termine à 1,3038 dollar pour 1 euro. Le pétrole est passé sous les 47 dollars au Nymex, à 46,69 dollars le baril de brut léger. Capgemini bondit de 5,54% sur la rumeur d’une recomposition de son équipe dirigeante. Autre rumeur parue dans Le Figaro, François Pinault prendrait la tête de PPR, dont le titre plonge de 3,1%. Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé. Thomson gagne 0,93% et France Télécom 0,87%. STMicroelectronics perd 1,68%. Les valeurs des jeux vidéo enregistrent un rebond significatif. Infogrames bondit de 9,15%, et Ubi Soft de 6,43%. Le moteur de recherche Google affiche un résultat trimestriel en très forte hausse, nettement supérieur aux attentes (lire notre article). Le titre bondit de 7,33%. L’éditeur de logiciels pour l’édition et le graphisme Adobe (Photoshop, Acrobat, Illustrator, etc.) a revu à la hausse ses prévisions de résultat pour le dernier trimestre, et bondit de 7,58%. Nvidia, fabricant de processeurs et chipsets graphiques, suit le même chemin et bondit de 5,57%