Bourse : les technos sous le choc du ‘profit warning’ de Siebel

Cloud

C’est de justesse que la Bource de Paris s’est redressée en fin de séance. Le ‘profit warning’ de Siebel System a pesé sur le marché des valeurs technologiques

Il aura fallu la publication d’indices américains encourageants pour que la

Bourse de Paris se redresse en fin de séance, ce jeudi 8 juillet. Le CAC40 termine sur une hausse de 0,27% à 3.670,41 points. La prudence reste le maître mot à la Bourse de New York, les premières publications de résultats trimestriels, jugées décevantes, ont en effet rapidement contrebalancé les chiffres positifs de l’emploi. Le Dow Jones termine à la baisse de 0,67% à 10.171,56 points. Mais c’est surtout sur les technos que se porte la pression des investisseurs, le Nasdaq chute de 1,56% à 1.935,32 points. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage reculent de 39.000 à 310.000, le chiffre le plus bas depuis octobre 2000. Rien de bien encourageant cependant, la variation proviendrait d’ajustements saisonniers. On comprend donc pourquoi l’annonce n’a pas eu l’effet habituel sur le marché. Avec le cour du baril pétrole qui reste élevé et maintient la pression sur l’industrie, hormis les sociétés pétrolières comme Total qui en profitent, et les tensions autour des résultats d’entreprises, le dollar continue de baisser. A Wall Street, en billet vert enregistre de nouveau une baisse légère, à 1,2387 dollar pour 1 euro. En ce début de saison des publications de résultats, le marché reste marqué par la multiplication des avertissements (profit warning) sur les valeurs technologiques, les éditeurs Siebel System, qui chute de 13,36%, et BMC Software, qui perd 15,06%, ayant rejoint PeopleSoft, JDA et Veritas. Les valeurs technologiques françaises plient sous la pression des ‘profit warning’ américains. Business Objects cède 2,54%, Capgemini 2,02%, Alcatel 1,09%, Thomson 0,78% et STMicroelectronics 0,18%. Les résultats au premier semestre du premier fabricant mondial de terminaux de paiement, Ingenico, ont confirmé l’intérêt que lui porte depuis quelques semaines le groupe Bolloré, ainsi que de l’entrée au capital de Wyser-Pratte. Avec un chiffre d’affaires supérieur aux attentes, le titre gagne 6,55%. France Telecom a annoncé la cession d’Orange Danemark à TeliaSonera, pour 600 millions d’euros. Le titre aurait pu tirer profit de l’annonce, mais l’entrée en Bourse de Pages Jaunes se révèle moins enthousiasmante que prévu, et surtout la rumeur circule d’une mise sur le marché par l’état de 10% du capital de l’opérateur. Le titre baisse de 0,6%, mais entraîne dans sa chute Equant qui plonge de 6,26% avec des rumeurs d’avertissements démenties par le groupe. L’accueil réservé à l’introduction de Pages Jaunes, dans une période certes difficile, reste mitigé. Introduit à 14,10 euros, le titre n’a gagné que 0,35% à 14,15 euros. Yahoo déçoit et chute de 7,73%. Pourtant le groupe a publié des résultats trimestriels en ligne avec ses prévisions, chiffre d’affaires presque doublé (avec la fusion d’Overture) à 609 millions de dollars, et plus que doublé pour les bénéfices à 113 millions. Dans le même temps, le portail Internet a confirmé ses objectifs pour l’exercice 2004, et c’est sans doute là que le marché à sanctionné le titre !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur