Bourse : retour aux bénéfices pour Soitec

Cloud

De nouvelles pressions inflationnistes font craindre un durcissement de la politique monétaire de la Fed, et donc fragilisent Wall Street. Les places boursières subissent et plongent dans le rouge, le CAC40 repasse sous la barre des 4500 points.

Les valeurs technologiques reculent du fait des prises de bénéfice. Image emblématique d’un marché qui hésite,

Soitec, le leader mondial du silicium sur isolant, a bondi de 8,46% en matinée après la publication d’un chiffre d’affaires semestriel de 114,6 millions d’euros, en hausse de 72,6%. Mais sous le coup des prises de bénéfice, il termine la séance sur un plongeon de -3,41%. Les prix à la production aux Etats-Unis ont connu en septembre leur plus forte hausse des quinze dernières années, 1,9%, qui porte l’inflation à 6,9% en rythme annuel. Suffisant pour relancer les craintes inflationnistes, donc la crainte d’une nouvelle intervention de la Fed pour durcir ses taux d’intérêt, donc la chute des marchés ! En Europe, la hausse des prix de 0,5% en septembre sur la zone euro porte le taux d’inflation à 2,6%, 1,3% hors énergie. Heureusement, l’institut allemand Zew du moral des investisseurs a rebondit à 39,4 sur la même période. La Bourse de Paris suit le mouvement, les valeurs pétrolière ayant abandonné leur soutien à l’indice avec le repli du cours du pétrole. Le CAC40 recule de -0,63% à 4.461,14 points. A la Bourse de New York, la bonne tenue d’IBM, l’une des plus fortes capitalisation boursière des Etats-Unis, n’a pas permis de limiter la casse. Le Dow Jones se replie de -0,61% à 10.285,26 points, et le Nasdaq de -0,69% à 2.056,00 points. Après la publication de l’inflation US, le dollar fait de nouveau figure de valeur refuge, et s’inscrit à la hausse, passant sous la barre des 1,20 à 1,1958 dollar pour 1 euro. La tempête tropicale Wilma se transforme en ouragan, mais pourrait éviter la zone d’extraction pétrolière du Golfe du Mexique. Le cours du pétrole brut léger en profite pour se replier à 63,20 dollars. GFI Informatique a cédé sa filiale britannique à NextiraOne, sans confirmer le montant de la transaction. Le titre de la SSII gagne 4,05%. Les technos qui s’affichent dans le vert se comptent sur les doigts de la main. GFI Informatique, mais aussi Steria qui progresse de 0,54%, Business Objects 0,41%, Capgemini 0,26%. le marché est à la baisse, les technos suivent. Soitec, mais aussi Altran Technologies -3,79%, Axalto -3,16%, Infogrames -1,89%, Alten -1,78%, Iliad -1,76%, Gemplus -1,35%, STMicroelectronics -1,30%, Vivendi Universal et Alcatel-1,22%, Thomson -1,14%, Atos Origin -1,12%, France Télécom -0,90%, UbiSoft -0,77%. A Wall Street, IBM a progressé de 1,08%, après la publication de résultats supérieurs aux attentes, mais qui reculent après la cession de sa division PC au chinois Lenovo. Sur les semiconducteurs, Intel progresse de 1,11% à quelques heures de la publication de ses résultats, tandis que Rambus bondit de 8,28% avec un bénéfice en nette progression à 14,5 millions de dollars, ou 14 cents par action, même si son chiffre d’affaires se replie à 36 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur