Bourse : Vivendi profite du futur ‘Neuf Cegetel’

Cloud

Si le climat économique se dégrade en France, la Bourse se redresse, les indices économiques américains s’améliorent, le dollar se reprend, et le pétrole accentue sa décrue

Vedette du jour, BNP Paribas affiche un record historique de profits, et après avoir bondit de plus de 5% en cours de séance, termine avec un gain de 3,75%. La Bourse de Paris a accumulé de l’avance avant l’ouverture de Wall Street, profitant de la bonne tenue des marchés américains la veille. Le CAC40 gagne 0,91% à 4.015,65 points. La Bourse de New York, hésitante entre les bons indices économiques et la déception du géant de la distribution Wal-Mart, clôture à la baisse. Le Dow Jones se replie sensiblement, de -1,08% à 10.189,48 points, et le Nasdaq de -0,39% à 1.963,88 points. Les bonnes surprises s’accumulent sur les indices américains depuis deux jours et rassurent les marchés. Les ventes de détail ont progressé de 1,4% en avril. En revanche, les indices négatifs s’accumulent en France. Le déficit commercial s’est creusé en mars, à 2,379 milliards d’euros, contre 1,7 milliard un mois plus tôt. Le dollar prolonge sa décrue, soutenu par les indices US, et termine à Wall Street en forte hausse, à 1,2706 dollard pour 1 euro. La monnaie européenne s’affiche au plus bas des six derniers mois. La décrue du cours du pétrole se confirme. Au Nymex, le baril de brut léger est repassé sous la barre des 49 dollars, à 48,54 dollars. A la veille de la publication de ses résultats trimestriels, Atos Origin s’est lancé dans une course pour rattraper le recul emmagasiné depuis le début de la semaine. Le titre de la SSII bondit de 3,98%. La confirmation du projet de rapprochement de Gegetel et Neuf Telecom profite à Vivendi Universal. Le titre se redresse et gagne 1,86%. Iliad (Free) se maintient sur son nuage, et gagne 3,58%. Parcours identique pour GFI Informatique, qui progresse de 2,52%. Les opérateurs ont bien réagi aux résultats d’Infogrames, qui reste stable. Napster plonge de -15,05%, après un premier plongeon de -26,77% la veille. Après l’annonce de la concurrence de Yahoo, ce sont les résultats du groupe qui déçoivent les investisseurs (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur