Bouygues Telecom cède sa filiale Caraïbes. Prélude à d’autres ventes?

Cloud

Les 160.000 clients de l’opérateur iront dans le giron de Digicel

Cette cession rapportera 155 millions d’euros à Bouygues Telecom. L’accord intervient suite aux négociations exclusives entre l’opérateur français et Digicel annoncées le 8 mars 2006.

Créée en décembre 2000, Bouygues Telecom Caraïbes compte plus de 160.000 clients. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 117 millions euros en 2005, explique BouyguesTel dans un communiqué. Pour l’opérateur, cette vente est-elle le prélude à désengagement de ce secteur ? Rappelons qu’en avril dernier, le groupe affirmait que sa pérennité était en danger. Constatant que ses efforts pour monter en puissance sur le marché sont vains, Martin Bouygues, président de la maison mère de l’opérateur, s’est fendu d’une lettre à la Commission européenne. Et fait un sombre tableau de l’opérateur. “Bouygues Telecom n’est pas en mesure d’atteindre sa taille critique. Il doit continuer à se battre pour faire progresser sa part de marché, ce qui augmente encore sa fragilité financière et porte directement atteinte à sa rentabilité. Sa part de marché inférieure à 16% est insuffisante pour garantir sa présence à long terme sur le marché”, peut-on lire dans le courrier que s’est procuré les EchosC. Pour autant, malgré ces déclarations et malgré la reprise des parts de l’Etat dans Alstom, équipementier dans les domaines de l’énergie, le groupe a encore une fois souligné qu’il n’envisageait pas d’abandonner le mobile. “Nous ne nous sommes pas trompés sur ce point. C’est un métier que nous comprenons, un métier sur lequel nous avons une vision de l’avenir qui ne nous pose pas de problème stratégique.”, a déclaré le 27 avril Martin Bouygues. Double langage ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur