Moderniser ses infrastructures Solaris

Qu'est-ce que Brand Voice ?

Les démarches de consolidation et de déploiement de Cloud privé sont dans l’ADN des infrastructures Solaris. Leur écosystème répond de fond en comble à ces deux évolutions majeures pour les SI des grands comptes.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les architectures Solaris demeurent incontournables dans les environnements les plus lourds et les plus exigeants. Tout en haut de la gamme, les serveurs Oracle M10, conçus par Fujitsu et qui peuvent embarquer jusqu’à 64 processeurs Sparc64X (1024 cœurs), détiennent déjà, avec 40 processeurs, le record au banc test de référence pour SAP (84 4420 SAPS).

Un record qui illustre bien pourquoi Oracle considère l’architecture Solaris comme un des piliers majeurs de sa stratégie. Celui de la performance pure, obtenue grâce à l’étroite intégration de ses couches logicielles avec des plateformes serveur/OS optimisées les unes pour les autres.

[Participez au Fujitsu World Tour, le 2 juin : inscription gratuite ici]

Dans cette perspective, Fujitsu accompagne de son expertise et de ses services les utilisateurs qui continuent de faire évoluer leur parc Solaris. Cette évolution se fait selon deux axes stratégiques qui sont communs à tous les grands comptes : la consolidation et le Cloud privé. Ces deux axes partagent le même objectif, celui d’optimiser le retour sur investissement (ROI) dans son acception la plus large.

Les avantages de la consolidation justifient à eux seuls le renouvellement du parc installé. La puissance et la capacité des systèmes actuels permettent de réduire le nombre de serveurs de façon drastique sans avoir à consacrer plus d’effort que nécessaire à l’opération de consolidation proprement dite. Depuis longtemps, Solaris intègre en son sein des technologies qui sont désormais courantes : la virtualisation et l’emploi de containers.

Cloud prêt à l’emploi

Ces deux approches aboutissant au découplage des couches matérielle et logicielle permettent de migrer vers des serveurs dernier cri sans devoir intervenir sur les couches applicatives. Que l’opération se fasse à partir d’un serveur physique (P2V) ou déjà virtuel (V2V), elle est intégrée dans l’écosystème depuis des années. À tel point que Solaris est le plus ancien membre du cercle très fermé des systèmes d’exploitation dont la version native standard comprend déjà les fonctionnalités de virtualisation et de mise en containers.

Menée de front ou non avec une opération de consolidation, l’adoption d’une architecture de Cloud privé est aussi une tendance forte parmi les utilisateurs de l’environnement Solaris, tout particulièrement chez ceux qui disposent d’un parc d’envergure. Une fois encore, la maîtrise de fond en comble de toutes les couches du SI (du processeur à l’applicatif en passant par l’OS, le SGDB, le middleware et l’applicatif) est un atout pour proposer des catalogues de services étayés par des outils de déploiement, de maintenance et de facturation immédiatement opérationnels.

[Participez au Fujitsu World Tour, le 2 juin : inscription gratuite ici]

Profondément imprégnée par sa culture de services, l’organisation de Fujitsu est articulée autour des projets à réaliser. Alliées à une offre éclectique, ses capacités de conseil, d’analyse et d’accompagnement jusque dans le déroulé des migrations permettent de proposer aux utilisateurs des réponses objectives. Sans biais né de la nécessité que connaissent d’autres grands fournisseurs d’avoir à faire correspondre les attentes de leurs prospects aux offres présentes dans leur catalogue.

A lire aussi :

Comment se préparer à l’arrivée de S/4 Hana

Airbus : des puces RFID pour optimiser la maintenance

Tablettes ‘à toucher’, scanner rétinien… : les dernières innovations de Fujitsu

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.