Brian Payne, Dell : « Tant que la marge sur les serveurs reste forte… »

Cloud

Directeur du marketing de la division serveurs PowerEdge de Dell, Brian Payne a répondu à nos questions sur la place et la stratégie de Dell sur le marché des serveurs.

Silicon.fr : Quelles sont les tendances que vous percevez sur le marché des serveurs ?

Brian Payne : C’est un marché compliqué, sur lequel se multiplient les applications, les environnements et les infrastructures. La modernisation des technologies nous apporte de nouvelles capacités haut de gamme pour combiner les applications avec une plateforme ‘back-end’ robuste. Pour le futur, nous occupons une bonne position afin de combiner le back-end avec les applications. Avec Active Scale, nous prenons des applications traditionnelles et les menons vers l’efficacité via des infrastructures convergentes.

Cela veut-il dire que vous allez évoluer vers une plus forte verticalisation de vos offres ?

Nous avons tout intérêt à jouer la carte du ‘scale-up’, afin de placer la donnée là où elle doit être. C’est pour cela que nous établissons de plus en plus de partenariats avec des ISV, par exemple sur SAP HANA. Dell aide à architecturer les solutions et à les valider, en offrant avec nos solutions la simplicité pour monitorer les applications. Ce que vous retrouvez dans PowerEdge VRTX. A l’inverse, nous travaillons également sur les architectures ‘scale-out’, avec Google, Facebook, etc. Notre focus porte sur les architectures associées aux applications afin de simplifier la multiplicité des déploiements tout en bénéficiant de modèles de personnalisation. Par exemple avec des terminaux bancaires sous OpenStack, auquel nous contribuons en particulier sur la faculté de déployer des centaines de nodes.

Brian Payne, Directeur du marketing de la division serveurs PowerEdge de Dell
Brian Payne, Directeur du marketing de la division serveurs PowerEdge de Dell

Parlez-nous de vos projets de plateformes unifiées…

Le marché est très réceptif au design de la plateforme de convergence VRTX. Sur les projets de redéfinition du système d’information, elle rend la transaction plus facile grâce à des packages de convergence, qui permettent aux entreprises qui en ont le besoin de reprendre les équipements existants. C’est là tout l’avantage de notre positionnement ‘open’.

Et les micro-serveurs ARM ?

Les micro-serveurs vont se positionner sur le ‘cold storage’ (stockage froid), l’archivage sur disque, avec la technologie Intel Avoton. Dans un futur proche, nous supporterons des plateformes pour le ‘hosting’ (hébergement) destinées aux opérateurs qui sont à la recherche de plateformes dédiées. Ils sont en cours d’évaluation des technologies que nous leurs proposons. Mais il est encore trop tôt pour disposer véritablement d’une vision future. De l’opérateur aux utilisateurs, il faut encore tester…

Pourrez-vous conserver encore longtemps votre agressivité tarifaire ?

Notre objectif est d’offrir un accès aux technologies à plus d’utilisateurs. Tant que la marge sur les serveurs reste forte, cela nous permet d’être agressifs. Nous sommes proches de la première place sur les serveurs aux États-Unis comme en Europe, grâce au développement de produits adaptés et optimisés au marché européen. Et nous recherchons également les mêmes opportunités pour les réseaux.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur