CA Technologies mise gros sur le 'cloud computing'

Logiciels

L’éditeur américain, rebaptisé CA Technologies,  a dévoilé ses ambitions lors de sa grand messe à Las Vegas

Las Vegas.- Pour Ajei Gopal, ‘vice-président’ exécutif de CA Technologies n’y va pas par quatre chemins : “Le cloud computing va totalement changer notre manière d’administrer les systèmes d’information. Car ce n’est pas juste une technologie. C’est une façon de transformer l’IT“.

CA Technologies (le nouveau nom de CA) a profité de sa grand messe annuelle – CA World – à Las Vegas ce 21 mai pour montrer qu’il était bien décidé à devenir un acteur majeur de ce tournant de l’industrie IT.

Il est vrai que l’éditeur américain qui a adopté un nouveau patronyme pour bien marquer sa rupture avec le passé (croissance externe démesurée, falsification de comptes…) possède quelques arguments pour attaquer le cloud computing : une bonne connaissance des entreprises notamment des plus grandes (CA Technologies fait encore plus de 60% de son chiffre d’affaires autour de l’activité ‘mainframe’); une chaîne complète d’outils qui lui permettent d’être présent de bout en bout sur la gestion des infrastructures dans le monde physique comme dans la sphère virtuelle ; un retour à l’équilibre avec un chiffre d’affaires en légère croissance sur le dernier exercice fiscal et enfin la confiance retrouvée des clients et des partenaires qui ont désormais une vision claire de ce que veut faire l’éditeur.

Certes, comme le souligne Patrick Starck, ‘senior vice-président’ et directeur général des Ventes EMEA de CA Technologies, “l’entrée des entreprises dans le Cloud Computing va se faire progressivement. Il va falloir attendre 4 à 5 ans pour atteindre le stade ultime de la flexibilité“. Mais d’ores et déjà, le mouvement est largement amorcé car le Cloud Computing “c’est plus d’agilité dans un univers totalement sécurisé et avec l’assurance de pouvoir faire baisser les coûts d’infrastructure“.

Cette orientation semble tellement prometteuse que pour affirmer ses positions, CA Technologies a multiplié ces derniers mois les acquisitions stratégiques (Cassat, 3Tera et Oblicore) afin également d’élargir son spectre de clients à destination du “mid-market” (avec NimSoft).

Au CA World, l’éditeur a aussi présenté Cloud Commons, une communauté qui vise à réunir tous les professionnels intéressés par le ‘cloud computing’. Cloud Commons va ainsi proposer le SMI (Service Mesurement Index), un système permettant de mesurer les services du Cloud afin que les entreprises puissent en calculer les bénéfices et les risques mais également une place de marché où les fournisseurs de services pourront proposer leurs prestations.

Cette stratégie s’appuie sur un renforcement des moyens donnés à la R&D (surtout au développement) qui après des années de jachères doit devenir l’un des points forts du nouveau CA.

Cette politique suffira-t-elle e à contrer les velléités des grands concurrents de CA Technologies (IBM, HP, Microsoft…) qui ont également fait du Cloud Computing leur cheval de bataille ?

Ajei Gopal est confiant. Si l’heure est à la consolidation des acteurs, il se voit plutôt aujourd’hui comme prédateur que comme proie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur