La charte libre emploi séduit l’écosystème libre et open source

Open SourceRégulations

Plus de 40 entreprises du logiciel libre et open source en France ont signé la charte libre emploi lancée l’automne dernier.

Initiée mi-octobre par deux entités du Conseil national du logiciel libre (CNLL), le réseau francilien PLOSS et un groupe thématique du Pôle Systematic (GTLL), avec le soutien de l’Initiative de recherche et innovation sur le logiciel libre (IRILL), la charte libre emploi a été signée, trois mois après son lancement, par une cinquantaine d’entreprises.

À travers cette charte, les acteurs du libre s’engagent dans une démarche qualité centrée sur l’environnement de travail, la formation et la contribution à l’écosystème libre et open source.

« Notre secteur est porteur d’emploi et d’innovation avec un modèle alternatif. Travailler dans le libre ce n’est pas la même chose que dans une SSII classique, cette charte le prouve ! », a déclaré Philippe Montargès, président de PLOSS, vice-président du CNLL et coprésident d’Alter Way.

La Charte libre emploi, en bref

La charte vise à promouvoir l’emploi responsable dans le secteur des logiciels libres. Il s’agit, par ailleurs, de donner davantage de visibilité aux signataires auprès d’étudiants et professionnels qui souhaitent travailler dans la filière, et de permettre aux clients d’identifier les entreprises qui s’inscrivent dans une démarche qualité en matière de logiciel libre.

Quant aux entreprises signataires, elles s’engagent à :

  • fournir des logiciels libres, OS et applicatifs, aux collaborateurs qui le souhaitent ;
  • favoriser la contribution des équipes aux communautés du logiciel libre ;
  • participer aux évènements de l’écosystème libre ;
  • opter pour la formation continue des collaborateurs sur des technologies libres ;
  • donner la priorité aux formations centrées sur le libre lors du versement de la taxe d’apprentissage.

Les entreprises signataires

Parmi les sociétés qui ont d’ores et déjà signé cette charte, se trouvent :

AF83, Alter Way, BibLibre, Dotriver, Genymobile, Hedera technology, Henix, Inno3, Logical Soft, Logilab, Nereide, Nexedi, Open Wide, Oslandia, oXFoZ, Qualixo, Smile, Vifib, Zenika, Enalean, Objectif libre, Xwiki, Suse, Simple IT, Altic, Capentis, No Parking, Globalis, Open-DSI, Open-Elearning, Kogo, Self-Reliance (ASBL), Orbilio, OpenSides, Hupstream, Axx-it, Silverpeas, 2i2L, DocDoku et Neoxia.

D’après le réseau PLOSS, « l’objectif de 100 entreprises signataires devrait être atteint dans les prochaines semaines ».


Voir aussi

Dossier : Linux s’impose dans le monde des affaires


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur