Chine : le piratage de Windows serait sur le déclin

Logiciels

Les actions menées conjointement par le gouvernement chinois et la firme de Redmond commencent à payer…

L’on se souvient qu’en 2006, Bill Gates déjeunait avec le président chinois Hu Jintao. Peu de temps après cette rencontre entre l’homme d’affaires américain et le politique chinois, le gouvernement de l’Empire du Milieu a publié un décret exigeant que tous les ordinateurs vendus en Chine soient impérativement associés à une licence…

Rappelons en effet que la Chine est un des champions du piratage avec une utilisation illégale de logiciels qui dépasse les 80%…

La mesure est appliquée sporadiquement, un certain temps sera nécessaire pour changer des habitudes de consommation bien ancrées dans les mentalités. Cependant, l’éditeur américain, par la voix de son cofondateur Bill Gates, estime que les effets de cette politique de lutte contre le piratage commencent à se faire sentir.

D’après les estimations présentées par Microsoft, le piratage chinois est en baisse, il est ainsi passé de 90% en 2004 à 82% de nos jours. À 82%, le pourcentage de logiciels piratés reste énorme, mais la bonne volonté chinoise porterait ses fruits.

Toujours selon le géant américain, le renforcement de la lutte contre le piratage a permis de générer 164 millions de dollars de revenus en plus sur les 822 millions de dollars générés à la fin septembre 2007.

Malgré ces efforts, l’achat de copies illégales des différentes versions de Windows, de 2000 à Vista sur les étales des nombreux marchés du pays est toujours aussi aisée. Précisons que selon Redmond, Vista est curieusement moins piraté que XP. Parions que les mauvaises langues diront que les consommateurs chinois ont du goût…

Notons que Photoshop est également très piraté en Chine et que les propriétaires des magasins proposant des contenus pirates osent même parfois prendre des commandes pour certains logiciels plus spécifiques, comme des logiciels de sécurité… une véritable aberration!

Preuve s’il en est de l’immense chantier qui reste à réaliser, la police chinoise et le FBI ont arrêté début janvier 2007 les membres d’un réseau de contrefaçon de logiciels ainsi que pour 500 millions de dollars de logiciels piratés. De son côté, Microsoft s’attaque de plus en plus aux revendeurs indélicats, notamment en Europe.

Selon plusieurs enquêtes menées par la BSA, Business Software Alliance, les citoyens d’une douzaine de pays s’adonnent au piratage, par exemple en Indonésie et en Ukraine.

Seulement ces pays ne sont pas la cible des attaques du lobby des éditeurs de logiciels et cela pour une raison toute simple, la croissance de ces pays est moindre que celle observée en Chine et donc les chances pour ces derniers de réaliser des profits juteux le sont également.

Rappelons que le marché des PC chinois progresse de 10% par an, et le pays a encore d’immenses besoins. Dés lors, l’on comprend mieux pourquoi les éditeurs américains font des courbettes devant les représentants du gouvernement chinois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur