Cinven souhaite se désengager de Numericable et de Completel

Cloud

Le fonds d’investissement pourrait céder la moitié de ses 70% dans l’ensemble

Le grand Monopoly du câble français pourrait connaître un nouvel épisode. En juin 2006, le fonds d’investissement Cinven mettait finalement la main sur 90% du câble français en s’emparant de Noos pour plus d’un milliard d’euros après avoir repris NC Numericâble et France Télécom Câble. Aujourd’hui, selonles Echos, Cinven envisage sérieusement de céder la moitié des 70% qu’il détient dans Numericable, la nouvelle entité qui chapeaute toutes les activités câble.

L’information n’est pas nouvelle. En août dernier, le site “Private Equity News”, révélait déjà que Cinven réfléchissait sur cette option. A l’époque, le site parlait d’une opération à 3 milliards d’euros mais la crise boursière estivale est passée par là.

Pour les Echos, cette vente pourrait finalement rapporter à Cinven 2 milliards d’euros. Plusieurs offres auraient été remises vendredi aux banques Rothschild et Morgan Stanley, chargées du processus. Providence, Carlyle , PAI, TPG, Blackstone, KKR et Permira figurent parmi les fonds qui s’intéressent au dossier.

Information importante, ce désengagement impliquerait également l’opérateur alternatif Completel. Ce dernier est en effet contrôlé depuis la fin août par le fonds Altice qui possède notamment 30% de Numericable et Cinven.

L’arrivée d’un nouveau fonds au capital de Numericable pourrait permettre au groupe de se lancer dans une importante opération de croissance externe. En février dernier, l’on prêtait déjà à Cinven des velléités sur Iliad, la maison mère de Free. Mais la clé de tout mouvement chez Iliad est unique: elle est tout simplement détenue par son fondateur Xavier Niel, qui à lui seul contrôle 67 % du capital de la holding. Cinven pourrait aussi jeter son dévolu sur Bouygues Telecom qui est déjà MVNO pour l’offre Numericable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur