Conférence Apple WWDC, iCloud: Steve Jobs reste le maître de cérémonie

CloudOS mobiles

Toujours en congé maladie, mais jamais bien loin de Cupertino, Steve Jobs officiera la semaine prochaine lors de la conférence WWDC destinée aux développeurs.

Steve Jobs ne veut pas rater le rendez-vous des développeurs. Le co-fondateur d’Apple compte revenir sur le devant de la scène à l’occasion du Worldwide Developers Conference (WWDC) qui se déroulera à San Francisco du 6 au 10 juin 2011, souligne ITespresso.fr.

Malgré ses soucis de santé, Steve Jobs prendra le soin de présenter les nouvelles générations de logiciels de la « marque à la pomme ». Et la session spéciale développeurs sera dense.

Au programme officiel diffusé dans un communiqué par Apple, on attend Lion, la huitième version majeure de Mac OS X, la cinquième déclinaison de l’iOS (iPhone, iPhone, iPod Touch) mais aussi des nouveautés dans le domaine des services cloud (iCloud?).

Cerise sur le gâteau ? Steve Jobs devrait en profiter pour dévoiler ce nouveau service de musique en streaming en partenariat avec les majors. Selon des sources proches d’Apple, rapportées notamment par le Wall Street Journal de ce 31 mai, la firme de Cupertino a signé ou doit finaliser des accords avec Warner Music Group, Sony Music Entertainment et EMI Group Ltd. Et un quatrième accord serait également conclu cette semaine avec Universal Music (Vivendi)
L’utilisateur pourrait créer et écouter en ligne ses propres sélections et enregistrements, sans avoir à transférer ni télécharger.  Apple n’est pas le premier à le faire, mais le premier à signer avec les principaux labels. Google et Amazon.com s’y sont essayés mais sans réussir à aboutir à ce niveau d’accord global.
Ce service iCloud dit “scan & match” serait plus “robuste” que ceux démarrés par Google et Amazon.
A la différence de l’offre de Google et d’Amazon qui nécessite de télécharger préalablement sa “bibliothèque”, le système d’Apple analyserait la bibliothèque que vous avez constituée et stockée, afin de donner accès instantanément sans ‘upload‘, donc sans copier ni transférer le fichier dans la mémoire du terminal utilisé.

La pression monte?
L’objection principale reste le copyright des oeuvres ou documents ainsi mis en bibliothèque par les internautes. Certains analystes doutent encore qu’Apple ait réellement finalisé les accords. La firme chercherait à faire pression en voulant démontrer que le dispositif et le modèle économique sont viables. Et la signature finale sera “arrachée” en dernière minute.
Autre question soulevée: est-ce que ce service iCloud se substituera totalement au service MobilMe (à 99 dollars/an)?

Apple doit, par ailleurs, annoncer la disponibilité de sa suite de productivité iWork qui inclut un traitement de texte, un logiciel de présentation et un tableur pour l’iPhone et l’iPod touch.  Outre l’introduction de ce service iCloud, Apple devrait également présenter de nouvelles versions d’OS mobiles et Mac.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur