Confiant, SAP voit des signes de reprise de l'économie mondiale

Cloud

Cette fois c’est sûr, la reprise est au rendez-vous pour 2010. Elle pourrait même s’amorcer dès le second semestre 2009. C’est SAP qui le dit.

“Nous allons probablement commencer à percevoir certaines lueurs d’espoir pour l’économie mondiale au second semestre de l’année.” C’est en ces termes que, selon Reuters, Leo Apotheker a affiché son optimisme face à la récession économique mondiale. Le co-président du directoire de SAP s’exprimait face à la presse newyorkaise lundi 11 mai. Selon le dirigeant, la situation serait en cours de stabilisation et la reprise devrait être perceptible en 2010.

Leo Apotheker a également tenu à faire une mise au point face aux rumeurs de rachat par Microsoft. Pour lui, SAP n’a aucun intérêt à perdre son indépendance. “Nos clients pensent qu’un SAP indépendant est ce qu’ils peuvent obtenir de mieux en terme de valeur.” Les spéculations autour d’une éventuelle OPA de Microsoft sur SAP ont notamment été alimentées par l’ouverture d’une émission obligataire de l’ordre de 4 milliards de dollars par l’entreprise de Redmond.

Cette vente d’obligations, la première formulée par l’éditeur de Windows depuis sa création en 1975, aurait pour objet de permettre au groupe de racheter pour 40 milliards d’actions afin de “tirer parti des meilleures conditions du marché et son bon ‘credit rating'”, justifie Redmond.

Fidèle à sa stratégie d’indépendance, Leo Apotheker en a profité pour critiquer le récent rachat de Sun Microsystems par Oracle. Selon lui, le nouvel ensemble n’affectera pas le secteur. Les clients verraient d’un mauvais œil l’intégration logicielle d’Oracle avec l’offre matérielle (serveurs) de Sun. Il est vrai que, la semaine dernière, le patron d’Oracle Larry Ellison confirmait son intention de conserver les activités matérielles, et même les processeurs Sparc, de Sun.

Enfin, fort d’une profitabilité élevée (émaillée de quelques licenciements), SAP entend poursuivre les opérations d’acquisitions. L’éditeur allemand a ainsi annoncé, pour un montant non dévoilé, le rachat de Clear Standards, éditeur de solutions de gestion des émissions de gaz à effet de serre des entreprises.

Quant à Leo Apotheker, rappelons qu’il deviendra l’unique président du directoire de SAP à la fin du mois après le départ d’Henning Kagermann.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur