Cryptojacking : Opera 50 proposera la fonctionnalité “NoCoin”

NavigateursPoste de travail
opera-crypto-jacking

La mouture 50 du navigateur internet Opera est dotée d’une fonctionnalité anti-mining de crypto-monnaies.

Opera tente de se distinguer parmi les navigateurs internet du marché.

La dernière version bêta (en attendant la version finale numéro 50) est ainsi pourvue d’une fonctionnalité visant à empêcher le « mining » de crypto-monnaies en sous-marin sur votre ordinateur, suite à la visite d’un site.

De nombreux sites profitent en effet de la visite d’internautes pour déclencher un script, tel que Coinhive, destiné à utiliser vos ressources hardware pour miner de la crypto-monnaie, comme le bitcoin ou encore l’ether.

Pour rappel, toute crypto-monnaie est basée sur une blockchain, qui joue le rôle de livre de comptes de toutes les transactions passées. Pour l’alimenter, des ressources matérielles doivent être mobilisées afin de résoudre des problèmes de plus en plus complexes. Le « mineur » (celui qui résout ces problèmes) est ainsi récompensé d’une fraction de la crypto-monnaie.

Des fermes de « mining » ont ainsi vu le jour, avec une optimisation du compromis entre l’investissement, la dépense énergétique et le gain potentiel. L’équation n’est pas simple à résoudre car le hashrate, l’unité qui mesure la puissance de « mining » d’un dispositif (nombre de fois par seconde où une machine peut réaliser une fonction de hachage), évolue rapidement dans le temps.

Il est en revanche beaucoup plus simple d’exploiter, à leur insu, les machines de millions d’internautes, sans coût en termes d’investissement et de dépenses énergétiques pour celui qui récolte le fruit de ce « mining » sous-marin.

On parle ici de « cryptojacking ». On ne vole pas directement de la crypto-monnaie, mais on met en œuvre les moyens permettant d’en miner sans frais.

Des sites peu scrupuleux l’ont bien compris et n’hésitent pas à profiter des visites pour lancer des scripts que l’ont peut considérer comme malveillants.

Dans son billet de blog, Opera explique en effet comment cela peut se traduite pour l’internaute : « Les bitcoins sont un sujet très chaud en ce moment, mais saviez-vous qu’ils pourraient aussi rendre votre ordinateur plus chaud ? Votre processeur fonctionnant soudainement à 100 pour cent de sa capacité, le ventilateur devenant fou, en apparence, sans raison et votre batterie s’épuisant rapidement sont peut-être tous des signes que quelqu’un utilise votre ordinateur afin de « miner » de la crypto-monnaie. »

Concrètement, la fonctionnalité d’Opera s’appelle « NoCoin ». Il suffit de se rendre dans les “Paramètres” (« Préférences » sous macOS), puis « de Base », afin d’activer NoCoin. Dès lors, les pages qui ont recours à des scripts de mining de crypto-monnaies sont bloquées de la même manière qu’Opera bloque les publicités.

Crédit photo : Danilovi_andry via Visual Hunt / CC BY-NC-SA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur