Deep learning : Microsoft booste BERT pour les développeurs

Data & StockageMachine Learning

À travers le moteur d’inférence ONNX Runtime, Microsoft ouvre aux développeurs ses dernières optimisations du modèle de langage BERT.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

En novembre dernier, Microsoft annonçait des avancées dans le domaine du traitement automatique du langage naturel sur son moteur de recherche Bing.

Il a décidé d’en faire bénéficier les développeurs, en les intégrant à ONNX Runtime.

Ce moteur d’inférence est open source depuis novembre 2018. Il est destiné à exécuter des modèles au format ONNX (Open Neural Network Exchange ; format que Microsoft et Facebook avaient lancé en 2017 pour favoriser la portabilité des algorithmes de deep learning entre frameworks IA).

La version 1.1.0, publiée il y a quelques semaines, embarque les avancées en question. Elles portent sur le modèle de langage BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers), né à l’initiative de Google.

Microsoft exploite BERT à plusieurs niveaux de son moteur de recherche. Entre autres :

  • Interprétation des requêtes des internautes
  • Reconnaissance de formes (pour les images dépourvues de texte alternatif et autres métadonnées)
  • Interprétation des légendes résumant des blocs de texte

Les GPU, mais pas que

Par opposition aux réseaux neuronaux « traditionnels » qui traitent les mots les uns après les autres, les « transformateurs » tels que BERT interprètent les relations entre un mot et ses voisins. Problème : mis à l’échelle d’un moteur de recherche, ils posent des problèmes de coût et de performances.

Intégré tel que dans Bing, BERT aurait requis des dizaines de milliers de serveurs pour traiter des millions de requêtes par seconde avec une latence acceptable.

En s’appuyant sur ses VM Azure série N, Microsoft en a amélioré l’exécution sur GPU pour favoriser le calcul parallèle.

Sur les VM NV6, la latence d’inférence a été divisée par près de 4, passant de 77 ms (après optimisation sur CPU) à 20 ms (sur GPU).

Réimplémenté grâce aux API C++ TensorRT en partenariat avec Nvidia, le modèle a pu réaliser 4 inférences en 9 ms.

En exploitant la technologie Tensor Core de Nvidia sur les VM NC6s_v3, la latence est passée à 6 ms pour un lot de 64 opérations d’inférence.

À ce niveau de performance, quelque 200 VM Azure on permis de traiter 1 million de requêtes par seconde à l’échelle mondiale.

bert-onnx

À travers ONNX Runtime, Microsoft propose ces optimisations dans des versions « améliorées » au sens où elles fonctionnent également sur CPU.

Photo d’illustration © Natalia Shepeleva – Shutterstock.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT