Dépenses informatiques: Forrester pessimiste, France comprise

Régulations

En Europe, les investissements informatiques des entreprises ne devraient progresser cette année que très faiblement, prévient l’institut d’études. Et la France n’est pas la mieux placée…

Ce n’est pas cette année que les entreprises européennes vont casser leur tirelire pour investir dans l’informatique, s’inquiète l’institut d’études Forrester.

Selon lui, les entreprises européennes vont augmenter leurs dépenses de seulement 1,6%. Une forte pression s’exerce sur les divisions informatiques qui doivent soutenir les objectifs commerciaux de façon plus efficace. Il leur faut également se concentrer sur la sécurisation et l’automatisation de l’architecture informatique. Bref, les entreprises vont réduire leur budget, explique Forrester. Les dépenses vont se concentrer autour des logiciels de sécurité comme les anti-virus, les ‘firewalls’ et les applications Web. Dans le secteur des services IT, la tendance à une baisse des prix va probablement se confirmer en 2006, près de la moitié des entreprises ayant identifié la baisse de leurs dépenses dans les services informatiques comme une priorité importante, voire critique. La situation n’est pas plus favorable en France. Au contraire. Les entreprises hexagonales déclarent qu’elles n’augmenteront leurs dépenses informatiques que de 0,4%, loin derrière le Royaume-Uni (3,4%) et l’Allemagne (2,3%). 83% des dépenses IT des entreprises françaises seront consacrées à la maintenance et au support quotidien et 17% à de nouveaux investissements.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur