DragonFly BSD adopte un système de fichiers de nouvelle génération

Logiciels

Il permet à cet OS de se démarquer nettement de la concurrence

Le projet DragonFly BSD vise à créer un clone libre des systèmes UNIX, basé sur le code source du projet FreeBSD 4.8. L’évolution de cet environnement est rapide. DragonFly 2.2 vient ainsi d’être dévoilé tout récemment.

Première nouveauté, cet OS adopte le système de fichiers Hammer, qui quitte ainsi sa phase bêta. Ce dernier reprend un grand nombre de spécifications que nous trouvons habituellement dans le système de fichiers ZFS : partitions de très grandes tailles, récupération avancée et rapide des données, création d’instantanés facilement accessibles, mirroring, etc. Hammer demeure une spécificité de DragonFly BSD. Matthew Dillon (le fondateur de cet OS et son principal contributeur) reste toutefois ouvert à toute idée de portage de ce système de fichiers vers d’autres OS.

DragonFly 2.2 est disponible en trois moutures : un CD-Rom classique, un DVD comprenant les paquetages logiciels nécessaires à la mise en route d’un environnement graphique, et une image destinée aux clés USB. Ce système d’exploitation exploite la base de logiciels de NetBSD, laquelle comprend plus de 5.500 références.

Avec cette nouvelle version, cet OS devient partiellement compatible avec les processeurs x86 fonctionnant en mode 64 bits. Il est cependant recommandé de ne l’utiliser que sur des plates-formes x86 32 bits. Les développements futurs concerneront un meilleur support des machines multicœurs et l’intégration du système de fichiers ZFS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur