Easynet met du WebRTC dans sa visioconférence

ComposantsVirtualisation
visio mobile smartphone (crédit photo © bloomua - shutterstock)

La solution de collaboration unifiée Easynet permet désormais l’interconnexion en visioconférence quelles que soient les solutions et terminaux utilisés.

Si la visioconférence ne s’inscrit pas encore comme une commodité, les acteurs travaillent à la rendre aussi simple à utiliser que le téléphone. Notamment depuis les terminaux mobiles des collaborateurs désormais portés par le très haut débit et la faible latence de la 4G (LTE) voire bientôt la 4G+ (LTE-A) ou plus globalement du wifi. C’est pour répondre à ce besoin émergent que l’intégrateur de services télécoms Easynet a fait évoluer son offre de collaboration vidéo administrée.

La virtualisation au service de l’interconnexion

MVC (Managed Video Collaboration) dispose aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités. A commencer par des salles de réunion virtuelles (Easynet Virtual Rooms). En déportant dans le cloud la gestion de l’interconnexion entre les systèmes vidéo intérieurs et extérieurs aux mûrs de l’entreprise, les salles virtuelles permettent aux différents correspondants (salariés, partenaires, clients…) de pouvoir utiliser le matériel et la technologie de leur choix pour communiquer en vidéoconférence tout en bénéficiant des fonctionnalités de partage de contenus, de notification de présence et de messagerie instantanée dans un environnement qu’Easynet assure sécurisé. Cela permettra par exemple à un utilisateur de Microsoft Lync de se connecter à un contact non Lync depuis un portable, une tablette, une salle de visioconférence, etc.

Easynet a notamment intégré WebRTC à sa solution. Basé sur le HTML5, l’API WebRTC (Real Time Communication) permet de gérer les flux de communication directement de navigateur à navigateur sans avoir à installer aucun plugin ou autre extension de support, sur poste fixe comme en version mobile. A noter cependant que WebRTC n’est pas implanté au sein d’Internet Explorer.

Recours à Acano

En permettant aux utilisateurs de conserver leurs solutions actuelles, Easynet favorise ainsi le retour sur investissement tout en assurant la satisfaction du salarié de pouvoir utiliser son propre smartphone ou tablette. Selon le cabinet Gartner, 38% des entreprises auront cessé d’équiper leurs employés d’ici 2016.

Pour apporter ces nouvelles fonctionnalités et interconnecter les différentes technologies de communication, Easynet s’est appuyé sur l’offre coSpace d’Acano, un spécialiste britannique de l’intégration de solutions audio et vidéo qui compte également Vodafone parmi ses clients. A travers cette évolution, Easynet, désormais propriété de l’intégrateur MDNX, entend jouer un rôle de premier plan dans un marché des communications unifiées dont le chiffre d’affaires devrait s’élever à près de 62 milliards de dollars en 2018 (contre moins de 23 milliards en 2011).


Lire également
Lifesize bascule sa visioconférence dans le cloud
Google part à l’assaut de la visioconférence avec ses Chromebox
Orange lance la visioconférence sur tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur