Ecommerce: les ventes en ligne supérieures aux ventes traditionnelles

Cloud

Si les ventes traditionnelles doivent augmenter à la fin d’année, le père Noël risque d’être encore plus généreux avec les enseignes en ligne, dixit ComScore

Le commerce en ligne devrait fournir des résultats encore vigoureux pour les fêtes de fin d’année. Selon une enquête réalisée sur trois pays (France, Grande-Bretagne et Allemagne) par l’institut comScore au mois d’octobre, les ventes en ligne devraient connaître une croissance supérieure à celle des ventes traditionnelles.

Pour autant, Internet ne devrait pas cannabiliser les ventes en durs : 62% du total des interrogés comptent dépenser d’avantage pour leurs achats de Noël que l’année précédente. Mais 36% des sondés souhaitent dépenser plus qu’en 2006 pour leurs achats effectués en ligne.

Cette tendance est à mettre en parallèle avec le boum de l’ecommerce observé depuis plusieurs années dans l’hexagone et dans d’autres pays limitrophes. La tendance devrait se confirmer avec la période charnière des fêtes de fin d’année. Rappelons qu’en trois ans, le nombre d’acheteurs en ligne français a fortement progressé pour atteindre 19 millions.

Pour Bob Ivins, vp comScore pour l’Europe des marchés internationaux, “(…)le commerce en ligne risque de susciter un engouement sans pareil cette année puisque l’on attend des consommateurs dotés d’une liaison à haut débit et d’une bonne expérience des achats en ligne qu’ils consacrent plus de temps à leurs achats de Noël sur Internet.”

Toutefois, si cet engouement pour l’achat en ligne se confirme, des disparités existent. Un partie des cyber-acheteurs allemands et britanniques, respectivement 46% et 38%, ont déjà entamé leurs emplettes de Noël sur Internet. En revanche, du côté des Français, seuls 19% des interrogés ont déclaré avoir commencé leurs achats.

Même constat vis-à-vis des modes de paiement. Les Français favorisent plus que leurs voisins britanniques et allemands les achats sur la Toile avec leurs cartes de débit (76%). Pour les achats réalisés par paypal, un écart plus réduit existe entre les différents pays. Les Britanniques, à hauteur de 20%, sont plus nombreux à utiliser le service de paiement en ligne que les Allemands et les Français interrogés qui plafonnent tous deux à 14%.

Noël 2007 devrait confirmer l’ascension fulgurante de l’ecommerce et son installation dans les habitudes d’achats des Britanniques, des Allemands et des Français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur