ERP : mission accomplie pour la migration de VINCI Energies sur S/4HANA

ERPLogiciels

VINCI Energies, filiale du groupe Vinci, a fait le choix de migrer vers l’ERP S/4HANA de l’éditeur SAP. Une migration en plusieurs étapes qui va se poursuivre par des innovations dans l’ERP du groupe.

VINCI Energies, la branche Energies de Vinci, devrait atteindre les 14,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018 (chiffre multiplié par 3 en 8 ans). Une croissance qui s’est largement fait par croissance externe (absorption notamment de Cegelec) pour le groupe spécialisé dans l’installation d’équipements. « En quelques années, des centaines d’entreprises ont rejoint le groupe », explique Dominique Tessaro, CIO de VINCI Energies.

Un seul ERP pour faire face à la fragmentation

Selon le groupe, « une quinzaine de systèmes différents fonctionnaient en parallèle, sans compter les instances spécifiques d’une même solution : un vrai patchwork de progiciels ».

En conséquence de quoi, des problématiques d’hétérogénéité des systèmes d’information n’ont pas tardé à se faire sentir. Il est question de se dépêtrer du système d’information très fragmenté.

C’est la raison pour laquelle, le groupe a opté pour le regroupement de ses activités sur une seule ERP fournie par SAP.

Plusieurs étapes clefs

Une première étape, à laquelle succède la migration vers S/4HANA.

Cette dernière s’est faite en plusieurs étapes, avec d’abord une migration vers l’architecture en mémoire de SAP, HANA.
S’en est suivit le développement d’un prototype pour préparer la migration de la suite ERP vers S/4HANA, la nouvelle génération de l’ERP de SAP nativement conçue pour la base in-memory.

Initié en septembre 2017, la migration a été finalisée fin juillet 2018.

De l’innovation dans l’ERP

En parallèle de cette migration, le déploiement du core model s’est poursuivi. Fin 2018, il est en place dans 80 % du groupe : une nécessité pour avoir une visibilité globale et permettre le déploiement d’applications complémentaires.

VINCI Energies va en profiter pour introduire des nouveautés suite à cette migration.

Ainsi, la DSI du groupe entend changer la manière dont les utilisateurs consomment les applications ERP, avec de nombreux projets dans les tuyaux.

A titre d’exemple, courant 2019, elle a prévu un test de l’assistant virtuel SAP CoPilot, doté de capacités de reconnaissance vocale.

Lire aussi :