ESN : la résilience du numérique français se confirme

CloudEditeurs de logicielsProjetsSaaSSSII

L’industrie des services informatiques et du logiciel en France résiste mieux à la crise économique et sanitaire que prévu, relève Syntec Numérique.

L’industrie du logiciel et des services informatiques est moins impactée par la crise sanitaire (Covid-19) et économique que prévu initialement. C’est ce que montrent le bilan et les perspectives du marché rendus publics jeudi 3 décembre par Syntec Numérique.

Selon le syndicat professionnel, le chiffre d’affaires du secteur est attendu en repli de -4,6% sur l’ensemble de l’année 2020. Il n’est donc plus question d’une baisse de -6,7% comme le redoutait cet été l’organisation qui va fusionner avec Tech’In France.

La situation varie toutefois d’un métier à l’autre.

Ainsi, le segment des ESN (entreprises de services du numérique), qui représente plus de 60% des revenus du secteur, reculerait finalement de -4,2% sur l’année 2020. Un taux inférieur de deux points à ce que prévoyait Syntec Numérique en juillet dernier. Le cloud et la cybersécurité restent « les leviers prioritaires de la reprise » pour les ESN.

Moins bien loties, les entreprises du conseil en technologies, dont la R&D externalisée d’industries fortement impactées par la crise (aéronautique, industrie automobile…), devraient afficher une décroissance à deux chiffres cette année (-12,3%).

Ce sont les éditeurs de logiciels qui s’en sortent le mieux. Ils devraient enregistrer une légère hausse (+0,3%) de leurs revenus 2020. Une stabilité associée au SaaS et aux logiciels outils (analyse, intégration, orchestration de données…), essentiellement.

Croissance retrouvée en 2021 ?

En 2021, le secteur numérique anticipe une croissance de +1% globalement.

« Ce rebond reste toutefois limité et conditionné à la situation économique des clients : les renégociations de contrats fournisseurs (donc de pression sur les prix) constitueront la deuxième priorité en matière d’IT pour 60% des clients des entreprises du numérique, qui ont déjà lancé ou lanceront des projets en ce sens en 2021″, a rapporté Syntec Numérique.

La reprise serait la plus rapide pour les éditeurs de logiciels (+3,8% de croissance anticipée en 2021); suivis par les ESN (+1,1% de hausse attendue l’an prochain). La relance serait plus lente et contrariée du côté ICT (ingénierie et conseil en technologies). En outre, ses entreprises devraient encore être en décroissance en 2021 (à hauteur de -3,3%).

(crédit photo via Pexels)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT