Etat des lieux de la dématérialisation et de l’archivage électronique en France

Cloud

Paradoxalement, la crise économique favorise les acteurs de la dématérialisation et de l’archivage électronique qui offrent aux organisations une source d’automatisation de processus encore manuels.

L’étude Markess « Panorama des Marchés de la Dématérialisation et de l’Archivage Électonique », réalisée dans le cadre du salon Solutions Demat qui se tiendra du 2 au 4 Octobre 2012 au CNIT Paris La Défense, offre une vision de ces marchés stratégiques, mais encore mal connus en France.

Le premier enseignement de l’étude est que ces marchés se portent finalement bien, puisqu’entre 2011 et 2013 ils devraient progresser de 14 % sur la démat (dématérialisation) avec une prévision de valeur de 4,7 milliards d’euros, et de 16 % pour l’archivage des contenus électroniques à 270 millions d’euros.

Dématérialisation

Si les motivations des organisations, entreprises comme secteur public, sont multiples, Markess voit six axes majeurs qui favorisent son adoption : la traçabilité, avec le contrôle des processus, obligations légales, conformité, etc. ; la collaboration ; la réactivité pour l’amélioration des délais de traitement et de réponse ; la performance et la compétitivité avec l’amélioration de la gestion documentaire et de la qualité de service ; des économies avec la réduction des coûts et les nouveaux modes de consommation des ressources ; et l’accroissement de la mobilité.

La démat est également un marché dynamisant pour d’autres domaines qui lui sont proches, comme la gestion documentaire, le marketing, l’archivage, la collaboration, etc.

Markess demat

Archivage de contenus électroniques

L’étude Markess vient confirmer que les entreprises affichent un besoin croissant en matière de d’archivage de contenus électroniques à vocation probatoire. La multiplication des échanges de documents numériques, dans les services publics par exemple, et le déploiement de la signature électronique ne font qu’amplifier le mouvement, facilité par l’éclaircissement du cadre légal.

Pour autant, de nombreux freins demeurent : la diversité des documents et la complexité des processus, l’immaturité des organisations et la nécessité de mettre en place une conduite du changement, la confidentialité des données, ou encore le prix des solutions et leur hétérogénéité.

Schéma source Markess Internationnal, crédit photo © Logostylish – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur