L’Europe approuve l’acquisition de NDS par Cisco

Régulations

La Commission européenne a donné son feu vert pour l’acquisition de NDS, éditeur de solutions de communication vidéo pour les opérateurs TV, par Cisco, pour 5 milliards de dollars.

Cisco consolide son portefeuille de solutions pour la communication vidéo avec sa plus grosse acquisition depuis celle du norvégien Tandberg (vidéoconférence) pour 3,3 milliards de dollars en 2009. Le géant des réseaux s’offre en effet le Britannique NDS, pour 5 milliards de dollars.

NDS fournit à ses clients, un opérateur de TV payante par câble, satellite ou internet (broadband) sur trois dans le monde, une solution unique d’abonnement et de services de contenu pour le consommateur, ainsi que de cryptage des données vidéo jusqu’à la télévision ou vers d’autres supports.

Deux stratégies dans cette acquisition :

  • Étendre son offre vers les opérateurs de télévision (BskyB, Canal Plus, Kabel Deutschland, Sky Deutschland, Sky Italia, UPC [Liberty Global] ou Vodafone en Europe, Cablevision, Comcast ou Rogers Communications en Amérique du nord). Cette première stratégie s’appuie plus particulièrement sur VideoGuard, le produit phare de NDS qui protège les services et données qui transitent sur les « set-top box », les boîtiers fournis par les opérateurs de services TV.
  • Conquérir les pays émergents, en particulier la Chine, où Cisco peine à s’imposer, mais où NDS est bien présent avec des clients comme China Central Television (CCTV) ou Tata Sky en Inde.

Le projet d’acquisition a éveillé l’attention de la Communauté européenne qui a diligenté une enquête… avant de finalement donner son accord sans aucune condition.

Notez que NDS est détenu à 51 % par le fonds Parmiva et 49 % par News Corp.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur