Franck Abihssira (BouyguesTel) : 'Notre Bbox vise en priorité nos abonnés mobiles”

Cloud

L’offre ADSL du 3e opérateur mobile a été dévoilée. Rien de bouleversant mais une offre axée sur la simplicité et les appels mobiles. Entretien avec le nouveau Mr haut débit du groupe L’offre ADSL du 3e opérateur mobile a été
dévoilée. Rien de bouleversant mais une offre axée
sur la simplicité et les appels mobiles. Entretien avec le
nouveau Mr haut débit du groupe

Bouygues Telecom a finalement dévoilé ce lundi les principales caractéristiques de son offre ADSL qui sera officiellement lancée le 20 octobre prochain dans toute la France. Il faudra donc compter avec un nouvel acteur dans le haut débit malgré un marché très fortement concentré autour de trois acteurs (Orange, Neuf et Free) qui se partagent 90% des abonnés… Rappelons que l’offre s’appuie sur un réseau fixe (1.167 noeuds de raccordement abonnés), propriété de l’opérateur.

La filiale du géant de la construction ne s’en est jamais caché : son offre ADSL ne vise pas à révolutionner le marché. Le positionnement est clair : la simplicité avec des services accessibles au plus grand nombre. Surtout, l’ADSL de Bouygues Telecom vise d’abord et avant tout les 9,3 millions d’abonnés mobiles de l’opérateur avec des offres privilégiées.

Au programme, trois forfaits sans engagement (un point plutôt positif). Le premier propose le triple-play (ADSL jusqu’à 20 Mb/s ATM), VoIP illimitée et TVIP (bouquet basique de 50 chaînes), la téléphonie fixe illimitée pour 29,90 euros par mois en zones dégroupées (34,90 euros en zone dégroupée) . Du classique.

Le deuxième forfait offre en plus 3 heures d’appels vers tous les mobiles, 24h24 et 7 jours sur 7 pour 39,90 euros par mois. Pour les abonnés mobile de BouyguesTel, ce sont 6 heures qui sont offertes.

C’est cet ajout de la brique mobile qui pour Bouygues fait la différence. “Nous voulons libérer l’usage des appels box vers le mobile”, nous explique Franck Abihssira, directeur FAI grand public de l’opérateur. “Le mobile est souvent utilisé pour un usage personnel ou professionnel, et tous les membres d’un foyer ne sont pas équipés, on restreint alors souvent l’usage de la box pour les appels vers les mobiles à cause de leurs coûts bien trop élevés. En offrant des heures de communication, on fait bouger ce marché”.

Pour autant, on peut se demander pourquoi BouyguesTel n’est pas allé plus loin avec de véritables offres couplées mobile et ADSL, histoire de séduire son parc de clients.Par ailleurs, quel est l’intérêt de ce type d’offre pour les abonnés BouyguesTel dotés de forfaits mobiles illimités type Neo ?

Enfin, Bouygues propose un 3e forfait ‘Internet seul’ à 19,90 euros par mois disponible seulement en zones dégroupées.

Du côté des services à valeur ajoutée, il n’y pas grand chose à, se mettre sous la dent. “Très peu de ces services sont véritablement utilisés par le grand public”, tempère Franck Abihssira. “Il est inutile de proposer des services complexes qui exigent de longues configurations, encore une fois, on veut simplifier l’accès, les clients ne veulent pas de services complexes”.Néanmoins, l’opérateur réfléchit à une offre de téléchargement ou d’écoute de musique. Les abonnés pourront également retrouver les vidéos à la demande de TF1. Les bouquets de CanalSat sont également accessibles en option.

bbox_def.jpg

Comme prévu, l’offre s’articule autour d’une Bbox, le modem de l’opérateur. Sa principale force selon le 3e opérateur français, la possibilité d’installer “facilement” un réseau Wi-Fi dans le foyer. Cette box est associée à un décodeur TV Mpeg4 fabriqué par Thomson (tout comme la box). Ce dernier est doté d’un tuner TNT HD et d’un disque dur intégré (enregistrement des programmes, catch-up TV…) de 120 Go.

bbox_def2.jpg

Dommage : la fonction d’enregistrement de programmes est facturé 5 euros par mois ! Pourtant ce service est désormais un ‘basique’ des offres triple-play… Box et décodeur communiquent en Ethernet, (le Wi-Fi n’est pas assez stable justifie l’opérateur) ou en CPL (les adaptateurs sont vendus en option).

Bouygues Telecom a également mis l’accent sur le support avec une hotline au tarif local. “On a forme de nouveaux conseillers, on a recruté et on s’est associé à un prestataire externe, c’est un point très important pour nous, d’autant plus que dans le mobile, nous sommes numéro un de la relation client”,souligne le directeur.

L’offre sera proposée au sein du réseau de boutique de BouyguesTel, par internet et par téléphone. Un plan de communication visera particulièrement les abonnés de l’opérateur.

Simplicité, service, heures de communication vers le mobile : l’offre Bbox réussira-t-elle à se faire une place ? Bouygues Telecom refuse évidemment de donner des objectifs chiffrés mais le chemin sera difficile. Certains acteurs comme Darty qui ont aussi joué la carte du service et de la simplicité se sont cassés les dents.

Et pour les entreprises ? L’offre Bbox vise également les PME et les professions libérales. Elle se compose du haut débit et de la téléphonie fixe pour 29,90 euros HT par mois et du haut débit, du fixe et de 3 heures vers les mobiles (6 heures pour les abonnés du groupe) pour 39,90 euros HT par mois. La Bbox pro est facturée 3 euros HT par mois. Rien de bien révolutionnaire donc mais Bouygues Entreprises devrait très prochainement dévoiler de nouvelles offres convergentes Business Synchro. A suivre donc.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur