Fujitsu T.S. France (ex Fujitsu Siemens) supprime 112 postes

Logiciels

Devenue 100% Fujitsu, la filiale française annonce un projet de réorganisation avec suppression et… création d’emplois

Depuis plusieurs mois, la filiale commune entre les groupes Fujitsu et Siemens n’a pas caché sa réorganisation. Et la rumeur d’un divorce entre les groupes -japonais et allemand – était bien fondée.

Il y a une quinzaine de jours, le groupe Siemens a confirmé son retrait de la ‘joint-venture’ Fujitsu Siemens Computers. Conséquence, la société a été rebaptisée Fujitsu Technology Solutions, détenue à 100% par le groupe nippon.

Ce 2 avril, ses dirigeants en France ont présenté aux délégués du personnel, un plan de sauvegarde de l’emploi. Il prévoit la suppression de 112 postes sur 171. Mais il comporte également la création de 17 postes.

Le nombre de salariés, qui pourraient être directement impactés par ce projet, devrait être inférieur à 70“, affirme un communiqué de la société.

[Ce projet] “devrait permettre à Fujitsu Technology Solutions France d’accélérer son changement de stratégie et d’assurer ainsi sa pérennité dans le contexte fortement concurrentiel dans lequel la compagnie évolue. La société compte en effet mettre en œuvre sa stratégie Dynamic Infrastructuresbasée sur ses produits, solutions et services de niveau supérieur“.

Le 9 avril prochain, Fujitsu T.S. France présentera à la presse l’évolution de l’offre des serveurs Primergy et des stations de travail Celsius.

En février dernier, la société avait déjà amorcé sa restructuration en annonçant la fusion de ses divisions ‘Channel/Volume’ et ‘Grand Public’, regroupant une cinquantaine de personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur